/news
Navigation

Ferme Pittet de Saint-Tite: des vaches traitées aux petits oignons

Coup d'oeil sur cet article

La production de lait a beaucoup changé ces dernières années: oubliez les petits enclos où les vaches ne pouvaient pas bouger. Aujourd'hui, les étables sont à aire ouverte, et les animaux sont traités aux petits oignons.

Sur la Ferme Pittet de Saint-Tite, en Mauricie, on essaie de voir aux moindres besoins de plus de 500 vaches laitières.

«Il faut s'assurer qu'elles aient de la nourriture et de l'eau en quantité», a raconté vendredi le copropriétaire des lieux, Alphonse Pittet.

«Mais qu'elles aient la possibilité de se lever, de se coucher, de se lécher, comme elles le font naturellement. Et qu'elles aient le moins de stress possible», a-t-il ajouté à la caméra de TVA Nouvelles.

Chez les Pittet, un immense enclos est réservé aux vaches sur le point d'avoir leur veau. Contrairement à plusieurs fermes, les vaches ne seront pas isolées et vont demeurer avec les autres quand viendra le temps de mettre bas.

«Il n'y a presque pas d'intervention humaine au niveau du vêlage, a expliqué M. Pittet. Notre rôle, c'est de surveiller lesquelles s'approchent de la période de mise bas et, surtout, de s'occuper du veau à son arrivée.»

C'est cet enclos qui a valu le prix du bien-être animal à la Ferme Pittet. Un prix remis pour la première fois par Agropur. «C'est une fierté pour notre entreprise. Mais ce n'est pas parce qu'on fait un effort de temps en temps qu'on va assurer le bien-être animal. C'est quotidien et c'est toutes les personnes qui ont affaire avec elles.»

Les producteurs devront encore faire face à d'importants défis au cours des prochaines années, notamment les canicules de plus en plus nombreuses. Comme la température idéale pour un bovin se trouve entre 5 et 10 °C, il faut trouver des façons de les rafraîchir pour assurer une meilleure production laitière.