/entertainment/movies
Navigation

L’hôtel maudit

rime Scene: The Vanishing at the Cecil Hotel.
Photo courtoisie, Netflix

Coup d'oeil sur cet article

L’affaire Elisa Lam fascine, trouble les férus d’histoires inexpliquées depuis 2013. Après toutes ces années, le cinéaste américain Joe Berlinger réussit particulièrement bien à cerner le phénomène avec Scène de crime : La disparue du Cecil Hotel, un documentaire qui donne froid dans le dos. 

Vous lisez le nom d’Elisa Lam ou du Cecil Hotel pour la première fois ? On vous met rapidement au parfum. 

Elisa Lam avait 21 ans lorsqu’elle a quitté le Canada pour un voyage en solitaire à travers la Californie. Son itinéraire a toutefois connu une fin prématurée lorsqu’elle a mis les pieds dans un endroit mythique : le Cecil Hotel, refuge notoire de meurtriers, voleurs et autres brigands de tout acabit.  

Théories scabreuses

De toute évidence, la jeune femme s’est quant à elle volatilisée dans l’établissement de Los Angeles, laissant comme seul indice une vidéo de surveillance où elle apparaît, le comportement erratique, dans un ascenseur. Puis plus une seule trace... jusqu’à ce que son corps soit retrouvé dans un réservoir d’eau situé sur le toit de l’immeuble, plusieurs jours plus tard. 

Selon les autorités policières, il s’agit d’une mort par noyade accidentelle. Les internautes, eux, balaient cette hypothèse du revers de la main, y préférant leurs théories, beaucoup plus scabreuses. 

Car non, les pièces ne s’emboîtent pas parfaitement. Plus on creuse, plus les détails surgissent. Et ils sont tous plus morbides et consternants les uns que les autres. 

Un exemple ? Les derniers jours d’Elisa Lam comportent bon nombre de similarités avec le scénario du film d’épouvante Eau trouble (ou Dark Waters)... lancé près de 10 années plus tôt. Étrange, non ?

Témoignages

Bref, le sujet est dense. Mais le cinéaste Joe Berlinger réussit étonnamment bien à incorporer tous ces éléments disparates en un tout franchement cohérent. Il réussit à livrer un documentaire en quatre temps aussi fascinant que l’histoire qu’il tente d’élucider. 

Est-ce qu’il répond à toutes les questions soulevées par les internautes depuis l’hyper médiatisation du cas, en 2013 ? Bien sûr que non. 

Et c’est ce qui contribue à entretenir le mystère, rendant l’affaire Elisa Lam, et maintenant le documentaire de Berlinger, aussi troublante, et ce, même après toutes ces années.


Scène de crime : La disparue du Cecil Hotel est diffusé sur Netflix.