/news/transports
Navigation

Tramway de Québec: la Ville de Québec est «flexible», assure Labeaume

La partie de ping-pong au sujet du tramway se poursuit

Le dialogue de sourds entre le gouvernement Legault et la Ville de Québec continue au sujet du tramway. « Depuis des mois, nous sommes flexibles et on l’a été », a renchéri le maire Régis Labeaume, vendredi.
Photo Stevens LeBlanc Le dialogue de sourds entre le gouvernement Legault et la Ville de Québec continue au sujet du tramway. « Depuis des mois, nous sommes flexibles et on l’a été », a renchéri le maire Régis Labeaume, vendredi.

Coup d'oeil sur cet article

Contredisant le premier ministre Legault, Régis Labeaume a assuré vendredi que la Ville de Québec a toujours été « flexible » dans ses négociations avec le gouvernement au sujet du tracé du tramway.

• À lire aussi: Une experte déplore «l’ingérence politique» dans le projet de tramway

• À lire aussi: Tramway: Legault contredit Labeaume

• À lire aussi: Tramway: Gosselin rassuré par l’intervention du gouvernement

« Dans tout ça, depuis des mois, nous sommes flexibles et on l’a été. On n’a jamais bloqué des propositions de changement inutilement », a juré le maire Labeaume, vendredi, en marge d’une conférence de presse virtuelle organisée avec la mairesse de Montréal et le maire de Gatineau, et portant sur le logement social.

Interrogé à savoir si la position du gouvernement caquiste constitue une atteinte à l’autonomie municipale, il a ajouté « qu’on va faire le point là-dessus éventuellement. Pour l’instant, il est juste important que tout le monde comprenne qu’on n’a jamais bloqué des changements qui avaient du bon sens. On a été flexible. On l’est encore ».

De son côté, la mairesse de Montréal, Valérie Plante, a réitéré son soutien au tramway de Québec en rappelant que la métropole a aidé à boucler le financement de ce mégaprojet. 

Pressé de demandes de précisions, le maire de Québec a fait savoir qu’il ne voulait pas « contaminer » le point de presse de vendredi, tout en promettant de faire le point sur le tramway « à un moment donné ».

Il n’a pas non plus voulu dire s’il sera ou non candidat à la mairie de Québec en novembre 2021.

« Pas d’ouverture »

Jeudi, François Legault a lancé la balle au maire en avançant « qu’il y a eu des discussions pour certains changements au [projet de] tramway, mais [qu’] il n’y avait pas d’ouverture du côté de Régis Labeaume ». 

Haussant le ton, le premier ministre a ajouté que « Régis Labeaume n’est ouvert à aucun changement [...] Donc, ce qu’on a décidé, c’est qu’on va travailler un projet qui, selon nous, répond mieux aux besoins des banlieues de Québec ».

Les besoins des banlieues

Tout en entrouvrant la porte à une possible hausse du budget de 3,3 G$, M. Legault a précisé que le nouveau projet serait présenté par le gouvernement au maire.

« Moi, j’ai confiance qu’il va finir par être ouvert à des changements pour mieux desservir les banlieues », a déclaré le premier ministre.

Vendredi, ni le cabinet du premier ministre ni celui du ministre des Transports, François Bonnardel, n’ont voulu renchérir.

Notre demande d’entrevue auprès du bureau de projet du réseau structurant a été déclinée.

— Avec la collaboration de Marc-André Gagnon et de Jean-Luc Lavallée