/opinion/columnists
Navigation

Dany Turcotte victime des pros de l’indignation

Coup d'oeil sur cet article

Dany Turcotte vient de quitter son poste à Tout le monde en parle. La rumeur voulait qu’il soit mal à l’aise avec la nouvelle formule en direct.

• À lire aussi: Le roi sans son fou

Mais on comprend qu’il paye surtout le prix de sa blague de la dernière émission à l’endroit de Mamadi Camara. La meute lyncheuse des professionnels de l’indignation, spécialisée dans la bastonnade médiatique et l’humiliation publique, s’est jetée sur lui. Sur Twitter, il a été désigné à la vindicte publique. 

Twitter

Ce n’était pas sa première blague, pourtant. Ni même sa première blague maladroite, si on y tient. 

Mais apparemment, dans notre monde égalitaire, certains « groupes » sociaux sont extérieurs au périmètre de l’humour. Qui ne respecte pas l’interdit commet un sacrilège. L’affreuse culture du lynchage, qui transforme une blague maladroite en coupable dérapage, vient d’avoir sa peau. Il devait servir d’exemple.

Certains disent qu’il aurait dû résister à la meute. Ils ignorent peut-être à quel point avoir sur le dos une armée de petits roquets agressifs et malveillants, qui ne manquent jamais une occasion pour vous cracher au visage, peut être éreintant. Il n’est pas donné à tout le monde de savoir résister à une campagne de diffamation publique permanente.  

Que l’on soit de gauche, de droite, de centre, souverainiste, autonomiste ou fédéraliste, on devrait s’en inquiéter. 

Écoutez Les idées mènent le monde, une série balado qui cherche a éclairer, à travers le travail des intellectuels, les grands enjeux de sociétés.

TLMEP

Qu’on me permette de revenir sur un événement récent. 

J’ai eu, début décembre, lors de mon passage à TLMEP, une petite passe d’armes en direct avec Dany Turcotte. Elle a connu un certain écho. Il n’y avait là rien de personnel. Et je m’en voudrais de ne pas dire que je me désole de son mauvais sort. Il y avait chez lui un humour bienveillant, typiquement québécois, qui cadrait bien avec l’émission. 

J’espère sincèrement que nous le reverrons bientôt sur nos ondes, dans un projet où il pourra déployer tout son talent.