/entertainment/stage
Navigation

Théâtre du Nouveau Monde: sur scène avec monsieur Molière

Le TNM propose une incursion dans ses coulisses

Le roman de monsieur Molière
Photo courtoisie, Yves Renaud Le documentaire présente un extrait de la pièce avec un segment où apparaissent Molière (Éric Robidoux) et son ami Scaramouche (Lyndz Dantiste).

Coup d'oeil sur cet article

Les occasions d’entrer dans les coulisses d’une création sont rares. Le Théâtre du Nouveau Monde offre cette opportunité avec le laboratoire de création de la pièce Le roman de monsieur Molière. 

Présenté en webdiffusion jusqu’au 7 mars, ce documentaire est un prologue à la présentation de cette œuvre qui sera à l’affiche, avec du public, à l’automne 2022.

Le laboratoire de création Le roman de monsieur Molière n’est pas une lecture de la pièce de Mikhaïl Boulgakov. Il s’agit d’une incursion au cœur du travail effectué par les comédiens et les équipes de création.

Le TNM a choisi cette approche, en temps de pandémie, pour les créations qui devaient être à l’affiche lors de la saison 2021-2022, qui a été reportée. Il fera de même pour les pièces Abraham Lincoln va au théâtre et Le rêveur dans son bain.

Le spectateur se retrouve dans les coulisses et aussi sur scène lors des séances de répétitions avec les comédiens Éric Robidoux, Jean-François Casabonne, Philippe Thibault-Denis, Jean-Philippe Perras, Mylène Saint-Sauveur et Karine Hyndman-Gauthier. Les acteurs abordent la façon d’interpréter leur personnage et on les retrouve également durant les séances d’essai de costumes et de maquillage.

On les voit aussi sur les planches interpréter des extraits de cette pièce où l’auteur russe Mikhaïl Boulgakov raconte l’histoire de Molière, avec Jean-François Casabonne qui se glisse dans la peau de Boulgakov et Éric Robidoux dans celui du comédien et dramaturge français.

La pièce s’intéresse aux années où Molière faisait partie de la troupe l’Illustre Théâtre. Mikhaïl Boulgakov trace un parallèle entre la censure dont il a été victime sous le régime stalinien et celle de Molière à l’époque de Louis XIV. On peut voir cet extrait, fort intéressant, où Jean-Baptiste « Molière » Poquelin constate qu’il devra modifier sa pièce Tartuffe et que Boulgakov réalise que son roman ne pourra pas être publié. 

Jorane sur scène

La violoncelliste Jorane, présente sur scène, explique l’approche contemporaine qui l’a guidée pour la composition de la musique. On la retrouvera sur les planches lors des représentations devant public.

Le tout est présenté cinématographiquement et bien réalisé par Lorraine Pintal, qui signe la mise en scène, avec Robin Pineda-Gould comme coréalisateur.

Le documentaire de 90 minutes est fort intéressant et donne le goût de voir le produit fini, actuellement en création. Et pour ça, il faudra toutefois être patient. Le roman de monsieur Molière sera à l’affiche lors de la saison 2022-2023. Les billets pour le laboratoire de création sont en vente sur le site du TNM.