/news/currentevents
Navigation

Une panne paralyse les communications de la Ville de Québec

Coup d'oeil sur cet article

Une panne a complètement paralysé tous les services de communication de la Ville de Québec samedi matin, dont le système de radiocommunication et le logiciel de répartition des appels dans les autopatrouilles du service de police.

Selon nos informations, la panne, d’une durée d’au moins 45 minutes, est survenue en matinée, entre 8h et 10h.  

Pendant cette période, les policiers ont été forcés d’utiliser leur téléphone personnel pour communiquer avec la centrale 911. 

Inquiétant

Cette panne, d’une durée «jamais vue», inquiète «énormément» la présidente de la Fraternité des policiers et des policières de la Ville de Québec (FPPVQ), Martine Fortier. «À ma connaissance, c’est la première fois qu’il y a une panne d’une durée aussi longue. 45 minutes sans radio, je n’ai jamais vu ça!» lance-t-elle. 

Mme Fortier affirme qu’elle exigera des réponses auprès de la direction du Service de police de la Ville de Québec (SPVQ). «Nous n’avons pas de confirmation de la cause réelle de cette panne. Nous exigerons des rencontres dès le début de la semaine pour faire le point sur la situation et nous assurer que les correctifs soient apportés rapidement», mentionne-t-elle. 

Il n’était pas possible de savoir, dimanche, si cette panne a affecté le service à la population. «Il faut tenir compte du fait que le samedi matin, dans ces heures-là, ce n’est pas nécessairement la période où il y a le plus d’appels, mais c’est certain que ça reste très inquiétant», affirme Mme Fortier.   

Maintenance

Dans un communiqué envoyé dimanche, la Ville de Québec affirme que des «problèmes survenus lors de travaux de maintenance électriques» sont à l’origine de la panne.  

L’administration municipale mentionne que les systèmes de répartition d’appels assistée par ordinateur (RAO) et le service de radiocommunication (SÉRAQ) du Service de police de la ville de Québec ainsi que ceux liés au traitement des eaux sont désormais fonctionnels. 

Toutefois, tous les services aux citoyens liés à un système informatique sont toujours hors d’usage, dimanche, dont le site Internet de la Ville et celui de la Bibliothèque de Québec.  

Exceptionnellement, les urgences liées aux services municipaux peuvent être signalées au 311. 

«La Ville tient à préciser que cette situation n’entraîne aucun enjeu pour la protection des données personnelles. Les équipes sont à pied d’œuvre dans le rétablissement des systèmes qui devra prendre quelques jours», précise-t-on. 

L’administration municipale fera le point sur la situation lundi. 

Tuerie

Cet incident n’est pas sans rappeler les ratés du système de communication du SPVQ, survenu la nuit du 31 octobre, le soir de la tuerie survenue dans le Vieux-Québec. «Dans ce cas [lors de la tuerie], il s’agissait d’une problématique liée à la couverture du service, soit dans une zone morte, mais cette fois, c’était vraiment une panne», explique Mme Fortier. 

Une enquête sur les problèmes de communication au sein des systèmes du SPVQ est d’ailleurs en cours et est effectuée par le vérificateur général de la Ville de Québec. 

Rappelons que le système évolué de radiocommunication pour l’agglomération de Québec (SÉRAQ) a coûté plus de 30 M$ à la Ville de Québec.