/sports/hockey
Navigation

Histoire de violence: Artemi Panarin dément, mais quitte temporairement les Rangers

Histoire de violence: Artemi Panarin dément, mais quitte temporairement les Rangers
Photo AFP

Coup d'oeil sur cet article

L’attaquant des Rangers de New York Artemi Panarin a décidé de quitter momentanément son équipe après la diffusion, lundi, d’un article en Russie avançant qu’il aurait battu une femme de 18 ans en 2011.

L’information de son départ précipité a été rapportée en matinée par le quotidien New York Post.

Andrei Nazarov, l’ancien entraîneur de Panarin avec le Vityaz Chekhov, dans la Ligue continentale de hockey, a livré une entrevue au site sports.ru dans laquelle il a mentionné que le patineur concerné avait frappé sa victime dans un bar de Riga à l’aide de «plusieurs puissants coups de poing». Il a ajouté que le hockeyeur avait été arrêté, ajoutant cependant que «des négociations ont eu lieu avec les autorités policières». Nazarov prétend qu’une somme – possiblement de 40 000 euros en espèces, selon lui – a été déboursée pour étouffer l'affaire.

«Mais ce qui est maintenant clair, c'est que nous nous sommes trompés à l'époque. Artemi ne méritait pas d'être épargné de la punition du monde entier pour le fait qu'il ait battu la fille», a notamment affirmé l’instructeur.

Panarin a évolué avec le Vityaz de 2008-2009 à 2012-2013. Avant de se retrouver dans la Ligue nationale avec les Blackhawks de Chicago en 2015, il a joué avec le SKA de Saint-Pétersbourg, totalisant 102 points en 108 rencontres. 

  • Écoutez la chronique de Jean-Charles Lajoie avec Antoine Robitaille sur QUB radio:   

Représailles?

Récemment, le hockeyeur a exprimé sur les réseaux sociaux son soutien à l’opposant du président Vladimir Poutine, Alexei Navalny, actuellement emprisonné. Certains croient que le porte-couleurs des Rangers a été victime d’une campagne de salissage dans son pays, d’autant plus que Nazarov – actuellement pilote du Neftekhimik de Nijnekamsk – est un partisan avoué du président russe.

Le finaliste à l’obtention du trophée Hart en 2020 a entre autres critiqué Poutine en juillet 2019 lors d’une entrevue sur la chaîne YouTube de Vsemu Golivin.

«Je crois qu’il ne comprend plus ce qui est bon et ce qui est mauvais, avait-il déclaré. Psychologiquement, ce n’est pas facile pour lui de juger la situation sobrement. Il y a beaucoup de gens qui influencent ses décisions. Par contre, si tous ceux qui vous côtoient depuis 20 ans vous disent que vous êtes un bon gars et que vous faites un excellent travail, vous ne verrez jamais vos erreurs.»

Pour sa part, l’organisation new-yorkaise adhère à cette thèse et a indiqué qu’elle appuyait son attaquant.

«Artemi a démenti avec véhémence et sans équivoque toutes les allégations de cette histoire fabriquée. C’est clairement une tactique d’intimidation parce qu’il s’est exprimé à propos d’événements politiques récents. Artemi est évidemment choqué et inquiet et va prendre quelques jours à l’écart de l’équipe. Les Rangers l’appuient totalement et travailleront avec lui pour identifier la source de ces allégations infondées», peut-on lire dans un communiqué.

Plus tard en soirée, le média russe sports.ru a mentionné que les dires de Nazarov seraient faux, puisque lors des dates mentionnées Panarin s’était fait rappeler par la deuxième équipe nationale.

«Les joueurs du Vityaz qui se trouvaient avec Panarin à Riga lors de cette soirée mentionnent que l’histoire est complètement fausse», a même écrit le journaliste du média russe Sport-Express Igor Eronko, sur son compte Twitter.

Cette saison avec les Blueshirts, Panarin a inscrit 5 buts et 13 mentions d’aide pour 18 points en 14 parties. Sa formation doit visiter les Flyers de Philadelphie, mercredi.