/news/provincial
Navigation

Une erreur humaine à l’origine de la panne informatique

Coup d'oeil sur cet article

La Ville de Québec pointe du doigt une erreur humaine pour expliquer la panne informatique majeure qui a paralysé, durant le week-end, son site web ainsi que les outils de communication des policiers.

• À lire aussi: Une panne paralyse les communications de la Ville de Québec

De mauvais branchements, effectués il y a cinq ans sur deux équipements informatiques de la Ville, hébergés dans un centre de données du gouvernement du Québec, sont à l’origine des problèmes qui sont survenus en fin de semaine.

Le système de relève, qui aurait dû s’enclencher automatiquement lors de la coupure de l’alimentation électrique (à l’occasion de travaux d’entretien planifiés), n’a jamais pris le relais puisque les deux équipements étaient branchés sur la même source, a-t-on expliqué lundi.

Luc Monty.
Directeur général
Ville de Québec
Photo Simon Clark
Luc Monty. Directeur général Ville de Québec

« Il va y avoir une investigation pour voir comment sont survenus ces mauvais branchements », a indiqué le directeur général Luc Monty, lors d’un point de presse, précisant que tous les services touchés avaient été rétablis à 21 h dimanche soir.

Les policiers affectés

La panne est survenue à 7 h 08 samedi matin. Elle a affecté plusieurs services de la Ville (311, inscription aux loisirs, bibliothèque, etc.). Elle a également touché, momentanément, le système SÉRAQ (ondes radio) des policiers jusqu’à son rétablissement à 8 h 23. Le système RAO (répartition assistée par ordinateur) a également été en panne durant près de 3 heures dans la majorité des véhicules de patrouille, au moment où survenait un changement de quart de travail.

« C’est lorsque de nouveaux policiers voulaient s’enregistrer sur le système qu’on avait des difficultés. C’est le système d’authentification qui a fait défaut. Par la suite, on a mis une solution de contournement pour permettre aux policiers de s’enregistrer et on a eu quelques situations problématiques plus mineures au cours de la journée », a précisé le directeur du Service des technologies de l’information, Marc Vézina. 

Aucun incident fâcheux

Heureusement, aucun incident fâcheux n’est survenu samedi. Le service 911 n’a jamais été affecté et les policiers étaient en mesure de communiquer avec leurs supérieurs avec le téléphone cellulaire fourni dans chaque véhicule de patrouille.

Le chef de l’opposition, Jean-François Gosselin, demande à la Ville de rendre publiques les conclusions de son enquête « dès que possible » et de s’assurer qu’un tel incident, qui aurait pu avoir « des conséquences graves », ne se reproduise plus. Précisons que le problème électrique, survenu ce week-end, n’a aucun lien avec les autres défaillances du SÉRAQ et de la RAO rapportées dans les derniers mois.