/opinion/columnists
Navigation

Carey Price hors du top 30

Carey Price hors du top 30
Photo Martin Chevalier

Coup d'oeil sur cet article

Limité la semaine dernière à un seul match en raison du calendrier, un match dans lequel il a alloué cinq buts aux Maple Leafs, Carey Price a perdu cinq rangs au classement hebdomadaire du Journal, glissant du 29e au 34e rang. Il est ainsi exclu du top 30 pour la première fois cette saison. 

• À lire aussi: Le temps est venu de réagir

• À lire aussi - Claude Julien le jovialiste

• À lire aussi - Drouin: plus de peur que de mal

Fait inusité, Price a même perdu des points dans nos statistiques combinées puisqu’il en avait 9826 la semaine dernière et qu’il en a 9744 présentement. Il devra performer adéquatement, cette semaine, pour dépasser les 9795 points du détenteur du 30e rang, James Reimer, des Hurricanes. 

Les statistiques de Price sont peu reluisantes. Il est 22e pour les minutes jouées, et parmi ceux ayant disputé au moins six rencontres, il est 16e au chapitre des victoires (5), 38e pour le taux d’efficacité (,893) et 32e pour la moyenne de buts alloués (2,87). Il a obtenu un taux d’efficacité de ,900 ou mieux dans seulement cinq de ses dix sorties. 

Price n’est pas le seul gardien numéro un à sous-performer puisque Sergei Bobrovsky (35e), Matt Murray (36e), Jonathan Quick (37e), Martin Jones (38e) et Juuse Saros (39e) ont tous des taux d’efficacité sous la barre des ,900. Quick et Jones ont toutefois connu une bonne semaine. 

Bobrovsky n’a pas mal fait, mais il a perdu le seul match des Panthers de la semaine, alors que son partenaire, Chris Driedger, a gagné ses trois sorties. Bobrovsky a perdu 2 à 1 samedi à Detroit, stoppant 25 des 27 tirs, mais il a accordé encore un mauvais but, une rondelle échappant à sa mitaine. Driedger (9e au classement) a obtenu trois départs d’affilée la semaine dernière, une première et une belle mise en garde pour l’acrobatique Bobrovsky. 

Réservistes précieux 

Driedger est aussi précieux aux Panthers que Jake Allen (6e) au Canadien. Les statistiques d’Allen sont remarquables (,932, 2,14), mais son comportement devant le filet est aussi impressionnant. Il manie la rondelle presque aussi bien que Price, tout un contraste avec Keith Kinkaid l’an dernier. Calvin Peterson (9e), des Kings, est le troisième auxiliaire dans notre top 10 (,926, 2,43). 

Blackwood au premier rang 

Nous avons un nouveau meneur au classement, Mackenzie Blackwood, des Devils, qui est revenu au jeu en début de semaine après un mois d’inactivité. Il vient tout juste de dépasser le nombre de minutes jouées requis et ça explique son gain de 44 rangs au classement. Parmi les gardiens ayant joué au moins six matchs, il affiche le meilleur taux d’efficacité à ,938 et il est le plus occupé sur le plan des tirs par match (34,1). Il a notamment battu les Rangers par 4 à 3 à New York, le 19 janvier, après avoir essuyé un bombardement de 50 tirs.  

Les rafales qu’il subit combinées à son taux d’efficacité de ,938 explique qu’il devance Philipp Grubauer, Kevin Lankinen, Marc-André Fleury et Andrei Vasilesvkiy au classement. Ces derniers connaissent toute une saison et Lankinen est assurément la révélation de l’année. Il donne aux Blackhawks une chance de gagner tous les soirs. 

Smith invaincu 

Malgré un match difficile lundi, Mike Smith est toujours invaincu depuis son retour au jeu (4-0-0, 1,83, 0,940) et son adjoint, Mikko Koskinen, joue mieux, de sorte que les Oilers sont sur une bonne lancée. Le positionnement de Smith est fascinant. Il aime jouer profondément et contre les Flames, vendredi, il a stoppé un tir sur réception d’Elias Lindholm après un déplacement latéral qu’il a terminé avec le tibia de la jambe droite au fond du filet près du poteau. Son corps était bien centré sur l’angle de tir. C’est unique.