/sports/hockey/canadiens
Navigation

Un point non mérité pour le Canadien

Le CH s’incline 5 à 4 en tirs de barrage

HOCKEY-NHL-OTT-MTL/
Photo USA TODAY Sports Brady Tkachuk a de nouveau donné du fil à retordre au Canadien.

Coup d'oeil sur cet article

OTTAWA | Une chance que le Canadien affrontait les Sénateurs. Contre la majorité des autres équipes du circuit Bettman, il aurait probablement encaissé une raclée.

• À lire aussi - Price: «Il y a toujours des zones grises»

• À lire aussi - Une décision qui ne passe pas

Or, pour un deuxième match de suite, il s’est incliné en bris d’égalité, cette fois en tirs de barrage, au compte de 5 à 4, mardi au Centre Canadian Tire. Tim Stützle et Josh Norris ont été les deux joueurs des locaux à déjouer Carey Price.

Le Canadien a donc quitté la capitale fédérale en direction de Winnipeg avec deux points sur une possibilité de quatre.

Les joueurs ont eu beau dire le contraire après la rencontre, ils ne méritaient pas le point d’hier. Néanmoins, ils ont tout de même failli se sauver avec la victoire en temps réglementaire. Brendan Gallagher avait inscrit ce qui semblait être le but gagnant avec à peine 2,1 secondes à écouler à la rencontre.  

  • Écoutez la chronique sports et société de Jean-François Baril sur QUB radio:  

But refusé en fin de match

Mais les officiels en devoir à Toronto ont déterminé que l’attaquant du Canadien avait nui au travail de Matt Murray. Sauf que le contact avait eu lieu au moins quatre secondes avant le tir de Ben Chiarot et que la bousculade semblait avoir été amorcée par Nikita Zaitsev.

« Je cherche toujours une explication qui a du sens. Nous nous assoyons en début de saison, nous regardons des séquences. L’an dernier, un joueur des Islanders avait touché (Frederik) Andersen à Toronto. Sur ce jeu, je me suis fait frapper, je suis tombé. Je ne pouvais pas sortir de la zone du gardien, a déclaré Brendan Gallagher, qui s’expliquait encore mal la décision de la LNH. J’ai vu plusieurs reprises, les arbitres ont vu plusieurs reprises. Je ne comprends pas. Pour moi, ça ruine le produit. Nous avons besoin de constance. »

Après le revers de dimanche, dans ce même Centre Canadian Tire, on s’attendait à ce que les Montréalais amorcent le match avec conviction. Ils se sont plutôt fait servir une leçon sur l’éthique de travail. Leçon qui a duré une bonne vingtaine de minutes.

Tellement qu’on pouvait même commencer à se demander si certains membres de l’équipage dirigé par Claude Julien n’avaient pas commencé à quitter le navire.

Brady Tkachuk et ses compagnons de trio, Josh Norris et Connor Brown, ont été les maîtres de cette classe, passant le plus clair de leur temps en territoire bleu-blanc-rouge. On a beau commencer à le détester, ils sont rares à jouer avec autant de hargne que lui.

La peste des Sénateurs a terminé le match avec deux buts, sept mises en échec, quatre tirs et un combat contre Ben Chiarot duquel il est sorti avec l’avantage.

Toutefois, le Canadien a profité de l’inexpérience des locaux et de leur incapacité à achever le travail pour se relever de cette première période difficile. 

Un gardien à deux visages

Les détracteurs et les partisans de Carey Price ont eu une soirée en montage russe. Tout comme le gardien du Canadien, capable du meilleur comme du pire dans cette rencontre.

Autant il a été fumant face à Drake Batherson ainsi que contre Colin White, parvenu seul devant lui, autant il s’est laissé déjouer par des tirs en apparence anodins. 

Les deux buts de Tkachuk s’inscrivent en lettres majuscules dans cette catégorie. 

Ce qu’il y a de décevant, c’est que le but égalisateur de Tkachuk est survenu un peu plus de deux minutes après que Tyler Toffoli eut donné les devants au Tricolore pour la première fois du match, a mi-chemin de la troisième période. 

+
Shea Weber
Il n’a pas disputé son meilleur match et a écopé d’une punition qui aurait pu être coûteuse. Mais il a marqué deux buts alors que son équipe en avait grandement besoin.
-
Carey Price
Il a offert une performance très inégale.  Magique par moments, il a été erratique sur au moins deux buts, incluant le deuxième de Brady Tkachuk qui a créé l’égalité.
4
F
5
Première période
1-Ott: Drake Batherson (5) (Stepan, Zub)1:36 2-Ott: Brady Tkachuk (7) (Batherson, Stuetzle)AN-9:57 3-Mon: Shea Weber (3) (Evans, Perry)16:03
Punitions: Kotkaniemi (Mon) 8:32, Batherson (Ott) 11:28, Chiarot (Mon) (maj.) 13:56, Tkachuk (Ott) (maj.) 13:56, Anderson (Mon) 20:00.
Deuxième période
4-Ott: Erik Brannstrom (1) (White, Brown)AN-3:41 5-Mon: Jonathan Drouin (2) (Sans aide)4:52 6-Mon: Shea Weber (4) (Danault, Kulak)10:06
Punitions: Weber (Mon) (dou.min.) 0:59, Chabot (Ott) 17:39.
Troisième période
7-Mon: Tyler Toffoli (12) (Danault, Edmundson)8:06 8-Ott: Brady Tkachuk (8) (Norris, Chabot)10:11
Punitions: Punition: Norris (Ott) 3:29.
Prolongation
Aucun but.
Punitions: Aucune punition.
Fusillade
Ottawa gagne par 2-0. Montréal (0): Perry (raté), Drouin (raté). Ottawa (2): Tkachuk (raté), Stuetzle (but), Norris (but).
Tirs au but
Montréal 13 - 8 - 12 - 3 - 36 Ottawa 14 - 19 - 4 - 2 - 39
Gardiens:
Gardiens: Mon: Carey Price (PP, 5-3-3). Ott: Matt Murray (G, 4-9-1).
Avantages numériques:
Avantages numériques: Mon: 0 en 3, Ott: 2 en 4
Arbitres:
Kevin Pollock, Kendrick Nicholson.
Juges de lignes:
Bevan Mills, Derek Nansen.
Brady Tkachuk
Shea Weber
★★
Tim Stützle
★★★

Ce qu’on a remarqué...  

Kulak égaré

Brett Kulak était de retour après avoir été laissé de côté lors des deux matchs précédents. Il a eu besoin de quelques présences pour se remettre dans le coup. À quelques occasions, il s’est retrouvé du même côté qu’Alexander
Romanov. C’est exactement ce qui s’est produit sur le premier but du match. Une double couverture inutile sur Derek Stepan qui a permis à Drake Batherson d’être seul dans l’enclave.

Assignations ratées

S’il souhaite connaître une longue carrière dans la LNH, Jesperi Kotkaniemi devra apprendre à jouer de façon efficace sans la rondelle. Il semble ignorer les assignations qui lui incombent en pareil cas. Hier, deux replis mollement effectués ont mené à un but et une occasion en or de marquer pour Batherson. Sur la deuxième attaque massive du Canadien, il aurait pu mettre Erik Gudbranson en échec derrière le filet de Matt Murray. Il a préféré jouer du bout du bâton, ce qui a permis au défenseur des Sénateurs de sortir la rondelle facilement.

Pas à son aise

Thomas Chabot était de retour après avoir raté les deux matchs précédents en raison d’une blessure au haut du corps. Il ne semblait pas tout à fait à l’aise. Jonathan Drouin a profité d’une de ses erreurs pour marquer. Nick Suzuki l’a battu de vitesse près du filet des Sénateurs et il a écopé d’une punition pour avoir accroché Corey Perry, qui venait de le déborder. On est loin de parler d’un marchand de vitesse.