/sports/hockey/canadiens
Navigation

Les Jets craignent la vitesse du Canadien

Les Jets craignent la vitesse du Canadien
Photo d'archives, AFP

Coup d'oeil sur cet article

Même si le Canadien de Montréal montre des signes d’essoufflements depuis quelques matchs, les Jets de Winnipeg prendront leur prochain adversaire au sérieux, craignant notamment sa vitesse. 

L’entraîneur-chef Paul Maurice a notamment fait allusion à une défaite de 5 à 2 encaissée le 7 février 2019. Le Bleu-Blanc-Rouge avait dirigé 53 tirs sur la cage défendue par Connor Hellebuyck.

«C’est une équipe très, très rapide, et dans le passé, je ne pense pas que nous avons bien géré cela», a avoué Maurice en vidéoconférence, mardi.

«[Cette performance de 53 tirs], c’est eux à leur meilleur. Très, très rapides. Ils tirent énormément de rondelles et je pense qu'ils sont plus en mesure d'être physiques cette année que par le passé. Ce n'était pas une équipe particulièrement physique. Maintenant, elle peut l'être.»

Lutte à finir

Les Jets sont au cœur d’une pause de trois jours leur permettant de bien se préparer d’ici le premier de deux affrontements, jeudi. Entre-temps, le Canadien devait affronter les Sénateurs d’Ottawa, mardi soir.

Les séances d’entraînement et la préparation ont toutefois surtout porté sur le jeu des Jets plutôt que sur l’identité de l’adversaire.

«Nous n’avons pas vraiment regardé ce qu’ils font dans notre préparation, mais juste en les regardant jouer, leurs arrières sont assez lourds, a dit l’attaquant Andrew Copp. Je veux dire, [Shea] Weber, [Joel] Edmundson, [Ben] Chiarot... [Jeff] Petry est un excellent patineur, mais il est lourd aussi. Donc, il y a de la viande sur cette ligne bleue.»

«Leurs attaquants sont un peu ce qu’ils ont été [dans les dernières années]: ils sont très rapides, vifs, et ils ont d’excellents bâtons. Pas nécessairement physiques, mais maintenant que [Josh] Anderson est arrivé, cela les rend plus physiques. Ils ont une bonne équipe.»

Avant le duel de mardi soir du Tricolore, les Jets occupaient le troisième rang de la section Nord en vertu d’une fiche de 11-6-1 bonne pour 23 points, soit deux de plus que l’équipe montréalaise.