/sports/opinion/columnists
Navigation

Retour en force du Commander de BRP

quad2
Photo courtoisie La conception, l’ergonomie, les faibles coûts d’entretien, une capacité de remorquage de 2000 livres, sans oublier le volet performance avec le moteur 1000R : tout a été pensé pour faire en sorte que le nouveau Commander devienne le leader de son segment de marché.

Coup d'oeil sur cet article

En 2010, BRP faisait une entrée très remarquée dans le monde des côte-à-côte avec son modèle Commander. Au fil du temps, il ne correspondait plus aux attentes des amateurs. C’est pour cette raison que le fabricant revient en force avec une toute nouvelle mouture de ce véhicule mythique.

« Nous avons une tradition chez BRP, soit de créer le futur en regardant le passé », d’expliquer le spécialiste des produits Can-Am hors route chez BRP, M. Jean-Jacques Rivet. 

« Nous avons toujours en poste des gens qui étaient présents lors de la création du Commander. Nous avons donc la chance d’avoir des gens d’expérience, qui ont vu l’évolution du segment au fil du temps. Cela nous a permis d’arriver avec des modifications importantes. Par exemple, le moteur central a été déplacé vers l’arrière, afin de diminuer les problèmes de chaleur dans l’habitacle ainsi que le bruit qui était assez fort. »

« Nous avons vendu plus de 100 000 Commander de l’ancienne version à travers le monde. C’est un véhicule qui nous a permis d’apprendre beaucoup afin d’arriver à créer le véhicule idéal, autant pour le sportif, l’amateur de plein air que pour la personne qui veut travailler avec. On peut aussi parler de la poulie QRS qui apporte beaucoup de douceur de roulement, le nouveau moteur Rotax 1000R, sans oublier que le nouveau Commander offre la plus grande benne de chargement à l’arrière. »

« Également, les panneaux latéraux peuvent s’enlever au besoin. La suspension a aussi été complètement améliorée. Nous avons aussi équipé le véhicule de portes, les mêmes que nous avons expérimentées sur le Maverick Sport. »

Cette nouvelle vision qui a mené à la sortie de ce nouveau Commander vient en partie des gens de l’interne.

« Les gens à l’interne chez BRP sont des passionnés. Les idées d’innovation sur ce produit proviennent de tous les niveaux des gens de l’interne. Ils sont très fiers de leur produit. Ils roulent aussi avec les véhicules, ce qui les amène à comprendre beaucoup de choses, qui débouchent souvent sur d’excellentes idées. »

UNE GAMME IMPORTANTE

Le prix de détail suggéré pour le modèle d’entrée de gamme est 20 499 $, plus le transport. À partir du moment où votre choix s’arrête sur un modèle, vous pouvez le personnaliser grâce à la gamme des 150 accessoires disponibles. Il arrive en versions quatre places et deux places.

La plateforme est plus longue. Elle assure donc une douceur de roulement accrue et un meilleur contrôle du véhicule. Si on ajoute à cela la possibilité de calibrer la suspension, vous pouvez, en quelque sorte, personnaliser votre véhicule.

Il faut aussi mentionner que la suspension peut assurer le maintien de votre véhicule au niveau, lorsqu’il y a une charge dans la benne arrière. La capacité de tir est de 2000 livres. Aussi, il y a assez de place pour installer à l’arrière un pneu de rechange grandeur nature et de nombreux ancrages pour vous permettre d’attacher de façon sécuritaire votre charge.

Pour les amateurs qui roulent de longues heures en sentier, on a amélioré l’isolation de la cabine afin d’éviter que la chaleur ressentie soit importante. Il y a eu beaucoup d’efforts aussi qui ont été consentis pour améliorer la diminution du bruit dans l’habitacle.

Il est aussi possible d’utiliser une clé verte, programmable par le concessionnaire, dans les formules standard, apprentissage et vitesse limitée. La technologie LinQ créée par BRP vous permet d’ajouter et d’enlever rapidement certains accessoires. Aussi, plusieurs accessoires sont adaptables sur d’autres véhicules de la gamme BRP, comme le Defender.

On a aussi décidé de permettre une meilleure fréquence d’entretien. Il y a des points faciles d’accès, vous permettant de faire vous-même les entretiens requis.

ENTIÈREMENT NOUVEAU

Il ne faut surtout pas croire que le nouveau Commander est une copie modifiée de l’ancien. En fait, il ne reste que le nom.

« Le dernier Commander de l’ancienne version est sorti de l’usine le 30 juin dernier. Nous avons donc été quelques mois sans produire ce véhicule. Certains croyaient même que nous l’avions abandonné. Aujourd’hui, nous avons un véhicule complètement différent, répondant aux goûts des amateurs qui nous ont communiqué leurs attentes. Nous avons créé le premier véhicule de ce type-là sur le marché. Un véhicule qui se situe entre la machine ultra sportive et la machine de travail. Grâce à notre expérience, nous avons maintenant un véhicule qui peut se conduire de façon sportive, c’est certain, mais qui peut aussi très bien servir aux gens qui veulent travailler ou faire des loisirs comme la chasse et la pêche. Nous sommes fiers de notre véhicule et il n’a jamais été question de le laisser tomber. Nous avons voulu offrir le meilleur aux amateurs. »