/world/africa
Navigation

Burkina: deux femmes tuées par un engin explosif artisanal

Burkina: deux femmes tuées par un engin explosif artisanal
Photo AFP

Coup d'oeil sur cet article

Ouagadougou | Deux femmes ont été tuées mardi par l'explosion d'un engin artisanal au passage de leur charrette dans le nord du Burkina Faso confronté à des attaques djihadistes, a appris mercredi l'AFP de sources locales. 

«La charrette dans laquelle elles se trouvaient a sauté sur un engin explosif artisanal» dans la province du Yagha, a expliqué à l'AFP un élu local ayant requis l'anonymat. 

Tuées sur le coup, les victimes étaient des personnes déplacées par l'insécurité qui avaient regagné leur localité, selon cet élu.

Une autre personne a également été «légèrement blessée» par la même explosion, a indiqué une source hospitalière, en confirmant la mort des deux femmes.

«L’incident a eu lieu aux environs de 16 h» (GMT et locales), a précisé une source sécuritaire, soulignant qu’un deuxième engin a explosé non loin de là sans faire de victimes. 

Le Burkina Faso, particulièrement les régions du nord et de l'est, est confronté à des attaques djihadistes qui ont fait plus de 1200 morts et plus d’un million de déplacés depuis 2015. 

Les attaques avec des engins explosifs improvisés (IED) qui se multiplient depuis 2018 ont coûté la vie à près de 200 personnes - civils et militaires -, selon un décompte de l'AFP. Ces attaques sont souvent couplées à des embuscades.