/finance/business
Navigation

1,2 M$ pour soutenir la formation de main-d'œuvre dans la Capitale-Nationale

Coup d'oeil sur cet article

Le gouvernement du Québec investit 1,2 M$ pour soutenir la formation de la main-d’œuvre dans la Capitale-Nationale, dans des secteurs prioritaires.

Neuf ententes ont été conclues avec des centres d’enseignement qui mettront en place des formations de courte durée, soit de 201 à 745 heures, destinées aux chercheurs d’emploi. Ces formations vont débuter dans les prochaines semaines. 

«Depuis près d’un an, la pandémie a affecté le marché du travail au Québec et de nombreux travailleurs ont dû s’adapter aux changements dans leur domaine d’activité», a observé la vice-première ministre, ministre de la Sécurité publique et ministre responsable de la région de la Capitale-Nationale, Geneviève Guilbault. 

Secteurs prioritaires

Les secteurs jugés prioritaires dans la région de Québec sont ceux de la santé, de la construction et des technologies de l’information.  

«Ces formations vont permettre aux personnes soit de se requalifier parce qu’elles sont victimes d’un licenciement ou soit de rehausser leurs compétences pour répondre encore mieux aux besoins de leur employeur», a ajouté le ministre du Travail, de l’Emploi et de la Solidarité sociale, Jean Boulet.  

500$ par semaine

En plus de cette entente avec les centres de formation, le gouvernement du Québec a lancé l’automne dernier un programme d’aide à la relance par l’augmentation de la formation (PARAF) qui permet aux travailleurs touchés par la pandémie de recevoir une allocation de 500 $ par semaine pour recevoir une formation dans un secteur en demande.  

Selon les chiffres les plus récents recueillis auprès du ministère du Travail, on compte 8877 participants au PARAF, dont 961 dans la Capitale-Nationale. Près de la moitié des participants sont des femmes. On sait qu’en 2020, la décroissance de l’emploi a touché plus de femmes (113 100 pertes d’emploi) que d'hommes (95 400 pertes d'emploi) au Québec.  

Québec a prévu plus de 114 M$ pour le PARAF. À terme, ce nouveau programme devrait profiter à environ 18 000 personnes, selon les projections de départ. 

«Les résultats répondent complètement à mes attentes. [...] C’est une opportunité de réorientation qui est vraiment formidable», a ajouté M. Boulet.  

Les personnes qui souhaitent s’inscrire au PARAF doivent avoir rencontré un agent d’aide à l’emploi d’un bureau de Services Québec et s’inscrire au plus tard le 31 mars 2021 à une formation débutant avant le 25 septembre 2021. 

Répartition des participants au PARAF au Québec   

  • 16% en construction  
  • 14% en santé  
  • 7% en TI  
  • 2% en service de garde