/news/provincial
Navigation

Labeaume rencontrera Legault au sujet du tramway

Le maire a fait la demande, pour «l’intérêt supérieur de la région»

Quebec
Photo Stevens LeBlanc Lors d’une conférence de presse sur le développement durable, jeudi, le maire Régis Labeaume a fait savoir qu’il a écrit au premier ministre François Legault, pour tenter de dénouer l’impasse sur le tramway.

Coup d'oeil sur cet article

Les discussions sur le tramway se transportent en haut lieu. Après des semaines de tergiversations autour du projet de 3,3 milliards $, le maire de Québec discutera directement de la question avec le premier ministre.

• À lire aussi: Tramway: des experts se prononcent sur les changements proposés

• À lire aussi: Tramway: les associations étudiantes favorables au projet de la Ville de Québec

C’est Régis Labeaume qui a demandé la rencontre « dans l’intérêt supérieur de la région de la Capitale-Nationale ». 

Mardi, le maire a écrit à François Legault pour lui demander de le rencontrer avec le ministre des Transports, afin de « trouver une solution à ce projet important pour l’avenir de notre capitale québécoise et surtout pour sa relance économique post pandémie », a-t-il écrit.

Le premier ministre a accepté l’invitation. Il a demandé que le maire rencontre d’abord François Bonnardel, ce que M. Labeaume estime « correct ».

Le maire s’est dit « prêt aux compromis ». « Mais il faut que les deux parties aient la volonté d’accepter des compromis logiques basés sur la science. »

Il a affirmé qu’il aura une proposition à faire au gouvernement. « On a tout ce qu’il faut pour régler très rapidement. »

Entente

Les dernières semaines ont donné lieu à un affrontement entre le maire et le gouvernement Legault, qui est revenu sur une entente survenue avant les Fêtes.

Jeudi, le maire a maintenu qu’il y avait bel et bien eu une entente et que le fait qu’elle ait été discutée au Conseil des ministres le démontrait.

Malgré les embûches, il a affirmé que « jamais » il n’a eu l’intention d’abandonner son projet de réseau structurant.

« C’est pas mon genre. Jamais, jamais, jamais. J’ai un peu plus de convictions que ça. »

Le maire s’est montré perplexe devant la volonté de la CAQ de couper les segments de Cap-Rouge, Sainte-Foy et Charlesbourg tout en affirmant vouloir mieux desservir les banlieues. « Moi, je viens de Québec, je sais où est la banlieue. » 

D’Estimauville

La question de l’aménagement d’un centre d’entretien à D’Estimauville a été brièvement abordée, mais le maire estime que ce serait « extrêmement compliqué. »

Questionnée sur la desserte des banlieues et les coupures de tracé proposées par le gouvernement, la ministre responsable de la Capitale-Nationale, Geneviève Guilbault, a indiqué jeudi qu’il s’agissait d’une question « hypothétique ».

Mme Guilbault a confirmé qu’elle sera présente lors de la rencontre à venir entre MM. Labeaume et Bonnardel.

Par ailleurs, plusieurs associations étudiantes et groupes de jeunes ont lancé un appel pressant au premier ministre Legault pour réaliser le réseau de transport structurant « tel que présenté par la Ville de Québec ».

— Avec la collaboration de Diane Tremblay et de Taïeb Moalla

À VOIR AUSSI