/sports/baseball
Navigation

Toro bien dans sa peau

Le Québécois voit déjà les effets de sa perte de poids

BASEBALL-MLB-SD-HOU/
Photo d’archives Abraham Toro photographié dans le feu de l’action lors d’un match contre les Padres de San Diego, en août dernier.

Coup d'oeil sur cet article

Après une saison 2020 difficile avec les Astros de Houston, Abraham Toro espère qu’il pourra rebondir cette année.

Le Québécois a mis tout en place durant la saison morte pour atteindre son objectif. Il a notamment perdu une dizaine de livres et il fait maintenant osciller la balance à 215 lb.

« Je voulais être plus léger afin d’être plus explosif et agile, a expliqué Abraham Toro lors d’un point de presse virtuel des Astros, vendredi. Je crois que ça va m’aider au niveau de mon élan au bâton. »

Il voit déjà les fruits de son dur labeur avec son préparateur physique Luis Argumedes au cours des derniers mois. 

« Je sens déjà les effets de cette perte de poids depuis le début du camp, a-t-il ajouté. Je n’étais pas capable d’avoir la rotation que je voulais avec mon élan.

« J’avais beaucoup de rotation avec le haut du corps, mais je n’utilisais pas bien mes jambes. Je suis maintenant capable de mieux utiliser mon corps. Mon élan est beaucoup plus fluide. »

Des hauts et des bas

À l’instar de plusieurs joueurs des Astros la saison dernière, Toro en a arraché au bâton. Il a maintenu une maigre moyenne de ,149 avec trois circuits et neuf points produits. 

« C’est vrai que 2020 fut une saison difficile pour moi et plusieurs de mes coéquipiers. Ça fait partie de mon processus d’apprentissage. Je sens que j’ai encore beaucoup de choses à montrer. »

Toutefois, il a engrangé une expérience qui devrait l’aider durant la prochaine campagne tant au bâton qu’en défensive. 

« Je connais mieux la ligue. Après deux saisons presque complètes, je suis maintenant plus attentif sur les habitudes des lanceurs lorsqu’ils m’affrontent. »

Brouiller les cartes

Avec la présence du vétéran Alex Bregman au troisième but, Toro devra continuer d’être polyvalent comme à ses deux premières campagnes dans le baseball majeur. 

« Depuis le début du camp, je capte des balles avec Bregman au troisième coussin qui est ma position naturelle, a expliqué l’athlète de 24 ans. Je tente aussi d’améliorer mon jeu aux positions de premier but et de voltigeur de gauche. »

La saison dernière, le gérant Dusty Baker a utilisé le Québécois à trois positions différentes à l’avant-champ. Lors d’une blessure à Bregman, il a notamment obtenu 10 départs à sa position naturelle. C’est un signe que Baker voit en lui un certain potentiel. 

S’il souhaite se tailler une place sur la formation des 26 joueurs des Astros, il devra connaître un bon camp au bâton et en défensive.  « Je veux simplement frapper la balle lorsqu’elle est dans la zone des prises, a mentionné Toro. Je dois demeurer concentré sur ma stratégie lorsque je me présente dans le rectangle des frappeurs. »

Il sera en lutte avec Yuli Gurriel, Aledmys Diaz et Taylor Jones pour un poste de réserviste à l’avant-champ. S’il décroche une place, il pourrait obtenir plus de responsabilités offensives avec le départ de George Springer pour Toronto.