/news/currentevents
Navigation

Un comptable complotiste risque la radiation à vie

Le membre­­ du «mouvement de la résistance» pourrait aussi devoir payer 10 000 $

Dan Pilon
Photo tirée de Facebook L’ancien comptable Daniel Pilon (à droite) est une figure bien connue du mouvement complotiste et contre les mesures sanitaires au Québec. On le voit ici en compagnie de Steeve Charland, un autre leader complotiste.

Coup d'oeil sur cet article

Durement blâmé par son ordre professionnel pour des vidéos et des propos tenus sur les réseaux sociaux, Daniel Pilon, figure bien connue du mouvement complotiste, pourrait être radié de manière permanente et il pourrait devoir payer une amende de 10 000 $.

« Il explique prendre plaisir à voir certaines vidéos devenir virales, c’est “comme une drogue” pour lui », a dénoncé Me Marie-Claude Sarrazin, qui représente le syndic ayant fait enquête sur l’ancien comptable. « Le témoignage de M. Pilon aujourd’hui est éloquent à l’effet qu’il se sent toujours investi de cette mission d’éveiller la population sur la véracité des choses alternatives qu’il met de l’avant ». 

Sa possible radiation de l’Ordre des comptables professionnels agréés (CPA) du Québec aura toutefois peu d’effet, puisque M. Pilon avait déjà remis sa démission en mai, frustré des démarches. 

Il s’agit d’une suggestion commune qui a été présentée au conseil de discipline de l’Ordre, qui a pris l’affaire en délibéré. 

Celui qui se désigne comme un « libre-penseur » avait été reconnu coupable en novembre d’avoir agi de manière « indigne », d’avoir nui à son ordre professionnel, d’intimidation envers le syndic qui a mené l’enquête et d’entrave à son travail. 

  • Écoutez l'entrevue de Roxane Borgès Da Silva au micro de Caroline St-Hilaire sur QUB radio:  

« Spirale interminable »

Loin d’être repentant, Daniel Pilon, dont la page Facebook compte plus de 57 000 abonnés, a insisté devant le conseil de discipline sur le fait qu’il n’est « pas seul, loin de là », à posséder sa vision.

« Étant donné que le sujet de la COVID divise, je savais très bien que j’embarquais dans une spirale interminable, des plaintes soi-disant récurrentes. Les gens jouent très très dur sur les réseaux sociaux », a-t-il soutenu, précisant ne pas être « anti-vaccin, mais pro-choix ». 

Disant faire « beaucoup d’humour », ce qui aurait « prêté à confusion », l’ancien comptable a pris position contre les mesures sanitaires, partageant des informations erronées dans plusieurs vidéos publiées sur les réseaux sociaux

Complot de l’élite

Il avait notamment affirmé qu’une « puce sera insérée dans le vaccin » et que la technologie 5G allait « nous contrôler à distance », le tout étant un complot de « l’élite mondiale ».

Le réputé complotiste dit plutôt faire partie du « mouvement de la résistance ». 

« Les propos [...] ont pu avoir comme conséquence de susciter la méfiance sur les mesures de santé publique et favoriser leur non-respect », a affirmé Me Sarrazin, considérant qu’il s’agit d’un facteur aggravant. « M. Pilon n’a pas l’intention d’arrêter. [...] On vous a présenté une recommandation conjointe, je pense qu’elle rencontre tous les critères, qu’elle n’est pas déraisonnable, pas contre l’intérêt public », a conclu son avocat, Me Jean Dury. 

UNE ENTREVUE QUI POURRAIT ÉGALEMENT VOUS INTÉRESSER... 

Ce revendeur de Viagra peut gagner jusqu'à 130 000$ par année