/investigations/truth
Navigation

Oui, des gens de 75 ans seront bien vaccinés

Quebec
Photo d'archives, Stevens LeBlanc Christian Dubé

Coup d'oeil sur cet article

Débusquer les fausses nouvelles, vérifier les déclarations des politiciens, trouver les vrais chiffres : les recherchistes de notre Bureau d’enquête, basées à Montréal, Québec et Ottawa, se spécialisent dans l’art de rétablir les faits. Chaque samedi, elles vous présentent leurs trouvailles pour vous permettre d’y voir plus clair dans l’actualité de la semaine.


L'ÉNONCÉ

Québec a annoncé mardi que les personnes de 85 ans et plus pourront bientôt être vaccinées après s’être inscrites en ligne au préalable. Christian Dubé a alors été questionné sur la possibilité qu’une personne de 75 ans qui accompagne quelqu’un de 85 ans puisse recevoir son vaccin en même temps. Sans hésiter, M. Dubé a fermé la porte. « Je sais que c’est décevant, mais comme vous pouvez l’imaginer, il faut tracer la ligne quelque part et la date [de naissance] pour obtenir rendez-vous, c’est la date inscrite sur votre carte [d’identité] », a-t-il dit, sans que le premier ministre François Legault ou le Dr Horacio Arruda, qui prenaient place à ses côtés, ne le contredisent. 

LES FAITS

Le ministre de la Santé ignorait vraisemblablement qu’une personne accompagnant quelqu’un de 85 ans et plus pourra recevoir son vaccin, si elle respecte certaines conditions relativement peu contraignantes. En effet, l’accompagnant pourra aussi prendre rendez-vous s’il a 70 ans et plus et s’il est reconnu officiellement comme un proche aidant ou est le conjoint ou la conjointe de la personne vaccinée. Une mise au point qu’a tôt fait d’apporter la ministre responsable des Aînés et des Proches aidants, Marguerite Blais, dans un communiqué publié après la conférence de presse.

Le chiffre de la semaine : 12  

C’est le nombre de fois que le Canadien de Montréal a procédé à un changement d’entraîneur-chef depuis sa dernière conquête de la Coupe Stanley en 1993.  

La douzième fois est survenue mercredi, alors que Dominique Ducharme a été nommé entraîneur-chef par intérim. Claude Julien dirigeait l’équipe depuis 2017. Notons que la moyenne de matchs derrière le banc à chaque passage d’un entraîneur est de 245. Ce chiffre exclut les entraîneurs par intérim, mais inclut tous les matchs dirigés par Jacques Demers (1992-1995), dont ceux avant la dernière conquête.

– Charles Mathieu