/opinion/columnists
Navigation

Les cinémas pornos sont ouverts, yé!

GEN-Devanture du Cinéma L’Amour à Montréal
Photo Agence QMI, Mario Beauregard

Coup d'oeil sur cet article

Ce week-end, je devais participer à des jeux d’évasion avec ma femme et mon fils. 

Un samedi et l’autre dimanche. 

On avait acheté nos billets en ligne, on avait réservé nos plages horaires, tout était beau. 

SWING LA BACAISSE

Mais vendredi soir, les propriétaires du centre où on devait aller nous ont appelés pour nous dire que nos réservations avaient été annulées et qu’ils allaient rembourser l’achat de nos billets.

« Nous sommes désolés, mais on croyait que le gouvernement nous aurait autorisés à ouvrir nos portes, or, ce n’est pas le cas... »

Pourtant, il n’y a rien de plus sécuritaire que de participer à des jeux d’évasion.

Tu es enfermé pendant une heure dans une chambre avec les membres de ta bulle familiale, tu portes un masque toute la durée du jeu et tu ne croises personne d’autre.

Où est le problème ?

Mais non. Je suis en zone rouge, alors on ne peut pas.

Même pas en zone orange. 

Pendant ce temps, les cinémas érotiques, eux, peuvent ouvrir leurs portes

Comprenne qui pourra. 

Je ne peux pas chercher des indices dans une pièce fermée avec mon fils et ma femme, mais je pourrais m’envoyer en l’air avec des inconnues en regardant L’arrière-train sifflera trois fois ou Sperminator

Sophie et Richard ne sont pas bons aux fourneaux, mais ils savent cuisiner leurs invités! Invitez-vous à la table de Devine qui vient souper? une série balado originale.

Ben coudonc. 

« Si on garde nos distances et que tout est désinfecté, ces activités ne sont pas très dangereuses », de dire un microbiologiste à une collègue du Journal

Ah bon.

Manger des grains de maïs constitue une menace pour la santé publique, mais s’astiquer le blé d’Inde et éplucher la femme de notre voisin dans une partouze, non.

Décidément, on en apprend tous les jours. 

« J’ai une bonne et une mauvaise nouvelle, fiston. La mauvaise, c’est qu’on ne pourra pas aller se baigner dans une piscine d’hôtel ce week-end, le gouvernement trouve ça trop dangereux. La bonne est que papa et maman vont pouvoir aller swinguer au Cinéma L’Amour et agrandir le cercle de leurs amis. Tchao ! » 

  • Écoutez l'entrevue d'Ève Paré au micro de Richard Martineau sur QUB radio:  

SOIRÉE CANADIENNE

Et vous croyez qu’on pourra aller dans des festivals cet été ? 

Si oui, vous en fumez du bon !

Pensez-y, deux minutes... Qui va dans des festivals de musique pop ? Les jeunes. 

Qui seront les derniers vaccinés ? Les jeunes. Quelque part en septembre.

Fa que...

Ça ne fera pas des festivals forts, forts.

À moins qu’Osheaga ne change sa programmation et présente une Soirée canadienne avec André Lejeune, Shirley Théroux et Gilles Vigneault, à la grande joie des aînés qui, eux, seront vaccinés. 

J’imagine déjà le « mosh pit » devant la scène, avec matante Rita qui jette son dentier. 

À moins qu’on permette des soirées échangistes, vu que les fluides corporels sont moins dangereux que le beurre à pop-corn !

LE LANCER DES DARDS

Moi, c’est bien simple, je ne comprends plus rien. 

J’arrête même d’essayer de comprendre, comprends-tu ?

Je suis rendu à me demander si monsieur Legault et le Dr Arruda ne choisissent pas ce qui peut ouvrir et ce qui doit rester fermé en lançant des fléchettes sur une liste de noms de commerces épinglée au mur. 

« Les cinémas pornos ? Oui ! Les théâtres pour enfants ? Non ! »