/sports/hockey/canadiens
Navigation

Une victoire qui fait du bien pour le Canadien

Le CH met fin à une série de cinq matchs sans victoire

Coup d'oeil sur cet article

Il y a de ces victoires qui font grandement du bien au moral. Celle de mardi, acquise au compte de 3 à 1 face aux Sénateurs, au Centre Bell, s’inscrit dans cette catégorie.

• À lire aussi - Le Canadien congédie Stéphanie Waite

• À lire aussi - Price: Ducharme jouait gagnant

D’abord parce que le Tricolore a stoppé à cinq sa vilaine séquence de matchs sans victoire. Puis, parce qu’elle a permis à Dominique Ducharme de savourer son premier gain à la barre du Canadien.

AFP

Mais plus encore, elle a été un baume pour le niveau de confiance de Carey Price. Embourbé dans une mauvaise passe, le gardien du Canadien avait accordé 14 buts à ses trois départs précédents.

  • Écoutez la chronique de Jean-Charles Lajoie avec Benoit Dutrizac sur QUB Radio:

Une générosité assez grande pour inciter Ducharme à le renvoyer faire ses devoirs en compagnie de Stéphane Waite. 

D’ailleurs, on se demandait bien si le joyau du Tricolore avait eu assez de quatre jours pour retrouver son aplomb.

« Il a eu de bonnes journées de préparation avec Stéphane. Ils ont travaillé beaucoup de choses ensemble. Que ce soit physiquement ou dans sa game, on sent qu’il est prêt. On n’est pas inquiet », avait assuré l’entraîneur-chef du Canadien, en matinée.

Ducharme avait vu juste, ce qui n’a pas empêché Marc Bergevin de congédier son entraîneur des gardiens dans l’heure suivant la rencontre.

Reconnaissant et soulagé

Plus combatif, Price a défié la majorité des tirs de la bande à Brady Tkachuk. Plus calme que lors de ses dernières présences devant le filet, il n’a été déjoué que par Artem Zub en fin de deuxième période. 

« Je suis reconnaissant d’avoir pu revenir devant le filet, d’avoir cette autre chance. Ça a bien tourné », a indiqué Price.

Certains diront que ce n’était que les Sénateurs, mais quand le niveau de confiance est à son plus bas, il n’y a pas de petits adversaires. Surtout que les représentants de la capitale fédérale avaient vaincu le Tricolore trois fois lors des quatre premières confrontations.

« Je voulais arrêter les rondelles et garder les choses simples. Je suis content, mais pas satisfait, a soutenu Price. Les gars ont bien joué devant moi. »

Photo Martin Chevalier

Effectivement, les coéquipiers du Britanno-Colombien ont fait le reste du travail. Avec une avance de 2 à 1, gracieuseté de deux buts en supériorité numérique, ils ont fermé toutes les ouvertures. Ils n’ont permis que cinq tirs en troisième période.

AFP

Tyler Toffoli a concrétisé cette victoire avec un but dans un filet désert. 

  • Écoutez la chronique sports et société de Jean-François Baril sur QUB radio:  

Ce qu’on a remarqué...  

Des yeux derrière la tête

Le Canadien s’est bien ajusté au cours de la rencontre, mais lors de sa première infériorité numérique, il s’est encore fait prendre par le joueur qui se faufile en douce derrière le jeu. Il n’y a pas eu de dommage, mais Brady Tkachuk a obtenu une bonne occasion de marquer et Drake Batherson a touché le poteau. Les Montréalais devront apprendre à avoir des yeux derrière la tête.

Drouin impliqué partout

Jonathan Drouin s’est encore impliqué dans plusieurs facettes du jeu. Créatif et combatif en attaque, il a rempli ses tâches défensives à lettre. En troisième période, il a empêché Evgenii Dadonov de créer l’égalité en coupant la passe transversale qui lui était destinée. Sur le plan offensif, Drouin a vu son meilleur tir frapper le poteau.

Deux fois plutôt qu’une

Brendan Gallagher et Jeff Petry ont permis au Canadien d’inscrire deux buts en supériorité numérique pour seulement la troisième fois de la saison et pour la première fois depuis le 28 janvier. Il s’agissait alors du septième match du calendrier.

Murray en congé

En devoir dans 19 des 24 matchs des Sénateurs depuis le début de la saison, Matt Murray a obtenu une soirée de congé complète. D.J. Smith a même fait appel à Filip Gustavsson pour seconder Joey Daccord. Gardien le plus sollicité du circuit cette saison, Murray a récemment raté deux rencontres en raison d’une blessure au haut du corps.

+
Alexander Romanov
Il a démontré une belle fiabilité en ne se mettant jamais dans le pétrin avec la rondelle. Et quelle mise en échec sur Erik Brannstrom !
-
Tomas Tatar
Il a passé 15 min 1 s sur la glace et on ne l’a pratiquement pas remarqué. Il n’a pas nui à l’équipe, mais on aimerait voir plus d’étincelles de sa part. Trop souvent, il est effacé.
1
3
Première période
Aucun but.
Punitions: Armia (Mon) (dou.min.) 4:27.
Deuxième période
1-Mon: Brendan Gallagher (7) (Perry, Petry)AN-9:26 2-Mon: Jeff Petry (7) (Tatar, Kotkaniemi)AN-11:30 3-Ott: Artem Zub (2) (Batherson, Reilly)18:29
Punitions: Brannstrom (Ott) 9:01, Gudbranson (Ott) (dou.min.) 9:26, Evans (Mon) 11:40.
Troisième période
4-Mon: Tyler Toffoli (13) (Suzuki, Petry)FD-19:39
Punitions: Aucune punition.
Tirs au but
Ottawa 8 - 14 - 5 - 27 Montréal 13 - 15 - 5 - 33
Gardiens:
Ott: Joey Daccord (P, 0-1-0). Mon: Carey Price (G, 6-4-3)
Avantages numériques:
Ott: 0 en 3, Mon: 2 en 3
Arbitres:
Chris Schlenker, Éric Furlatt.
Juges de lignes:
David Brisebois, Mark Shewchyk.
ASSISTANCE:
0.
Jesperi Kotkaniemi
Brendan Gallagher
★★
Drake Batherson
★★★