/news/coronavirus
Navigation

Chaudière-Appalaches: des élus réclament un allégement des mesures sanitaires

Coup d'oeil sur cet article

Une vingtaine d’élus de la région Chaudière-Appalaches demandent conjointement au gouvernement d’accorder un allégement aux mesures sanitaires sur leur territoire après la semaine de relâche.

• À lire aussi: La Santé publique de Chaudière-Appalaches recommande le passage en zone orange

«Cet allégement est mérité, mais surtout nécessaire pour le bien-être de toute notre population et le maintien de notre économie», affirme Paul Vachon, président de la Table régionale des élus municipaux de la Chaudière-Appalaches, par voie de communiqué. 

Dans la missive signée par une vingtaine de maires et de préfets de la région, M. Vachon affirme que les critères pour passer à un palier d’alerte inférieur sont tous satisfaits à l’heure qu’il est. 

«Le taux d’incidence est en bas de 5, le taux d’hospitalisation, le taux de mortalité et le nombre de cas sont en baisse en plus de se maintenir depuis près de deux semaines sous la barre des 10 cas journaliers», affirme-t-il. 

Les élus souhaitent donc que le gouvernement Legault reconnaisse les efforts de leur population dans leur lutte à la COVID-19, notamment pour «laisser souffler les citoyens et acteurs économiques». Ils réclament donc une atténuation des restrictions dès le 7 mars. 

«Nous avons appris avec la 2e vague à respecter les mesures sanitaires mises de l’avant. Nous avons adopté de nouveaux comportements et de nouvelles habitudes de vie», souligne le maire de Lévis, Gilles Lehouillier. 

Situation au Québec

En date du

Cas confirmés

Total

Décès

Total

Vaccins administrés

Total 84 837+ 9 264

Tests effectués

Total 5 195 725+ 35 114

Hospitalisations

Total

Soins intensifs

Total

Voir tous les chiffres