/news/transports
Navigation

Flexibus: 24 véhicules en circulation d’ici 2025

Flexibus: 24 véhicules en circulation d’ici 2025
Photo courtoisie, Ville de Québec

Coup d'oeil sur cet article

Lorsqu’il sera pleinement déployé, le nouveau service de Flexibus pourra compter sur une flotte de 24 fourgonnettes pour améliorer la desserte des banlieues éloignées.

L’appel d’offres pour ce nouveau service du Réseau de transport de la Capitale (RTC) a été publié au cours des derniers jours.  

On peut y lire que le Flexibus – une sorte de taxi-bus annoncé le 1er février dernier – sera d’abord constitué de neuf véhicules à partir de la fin de l’été 2021, lors de la première année de sa mise en service dans les secteurs de Notre-Dame-des-Laurentides, de Saint-Émile, de Lac-Saint-Charles, de Val-Bélair, de Loretteville et de Montmorency.  

À terme, au bout de la cinquième année, il y aura 24 fourgonnettes de huit places chacune pour desservir huit zones différentes de la région. Dans le document du RTC, on prend également soin de rappeler aux futurs soumissionnaires que le temps d’attente des usagers ne pourra pas dépasser les 15 minutes.  

Une première version de ce texte, publiée dans l’édition de mercredi du Journal, mentionnait que le Flexibus compterait 87 fourgonnettes à l’horizon de 2025. Or, il s’agissait «d’une erreur» du RTC causée par «une mauvaise compréhension de la notion ‘cumulative’ dans le devis de l’appel d’offres», nous a fait savoir une porte-parole du RTC, jeudi après-midi.  

Même si le Flexibus ne fait pas partie du mégaprojet de 3,3 G$ de réseau de transport structurant, l’administration Labeaume insiste pour dire qu’il permettra une desserte optimale de la périphérie de Québec dans les prochaines années.