/sports/hockey/remparts
Navigation

Les Remparts s’effondrent devant les Cataractes

Les Diables rouges laissent filer une avance de quatre buts face aux Cataractes

Coup d'oeil sur cet article

SAGUENAY | Les environnements protégés se suivent et ne se ressemblent pas pour les Remparts. Après une série de victoires il y a une dizaine de jours à Québec, les hommes de Patrick Roy ont encaissé un troisième revers de suite, mardi soir, au Centre Georges-Vézina. 

Cette fois, une avance de 4-0 n’a pas suffi et les Remparts se sont inclinés 6 à 5 en prolongation face aux Cataractes grâce au succès de Vasily Ponomaev, qui a récupéré son propre retour. 

Si Roy parlait d’apprentissage au terme des deux défaites du week-end, il est revenu avec le même discours après la rencontre de mardi. 

Ils se retrouvent maintenant au quatrième rang de la division Est (,652), derrière Shawinigan.

« Ça laisse un goût amer, mais ça fait partie du processus d’apprentissage. On apprend à la dure, mais ça fait de nous une meilleure équipe », a assuré Roy en visioconférence.

But tardif

En avance 4-1 en fin de première, les Québécois ont écopé d’une pénalité qui a redonné des ailes aux Cataractes, qui en ont profité pour réduire l’écart avant de se retirer au vestiaire. Les longues présences sur la patinoire olympique du vieil amphithéâtre ont aussi coûté cher aux Diables rouges.

« On a pris de mauvaises pénalités et on s’est tirés dans le pied. On était encore confiants avec une avance de deux buts [...] Si tu restes une minute et demie sur la glace, tu vas être fatigué et ce ne sera pas bon dans ton territoire », a observé le centre Nathan Gaucher.

« Tu ne peux pas être sur la glace pendant 1 min 15 s, 1 min 20 s. Il faut mieux gérer notre façon de jouer. On fait appel à nos leaders et on veut que nos leaders prêchent par l’exemple », a renchéri le Diable en chef. Avant le match, l’entraîneur-chef des Cataractes, Ron Choules, avait demandé aux joueurs de faire preuve d’arrogance dans leur manière de jouer. 

Ça a finalement pris une quinzaine de minutes avant qu’ils ne se mettent à appliquer la consigne, ce qui n’a pas empêché Choules de s’emporter pendant le premier entracte. « Disons que le trainer a beaucoup de choses à nettoyer ! » a lâché le coloré pilote. 

Les Remparts étaient privés du défenseur Édouard Cournoyer, qui a été suspendu deux matchs pour la mise en échec à la tête qu’il a assénée au Slovaque Matej Kaslik, des Saguenéens, dimanche.

Autre explosion des Sags

Photo Agence QMI, ROGER GAGNON

Visiblement, les Saguenéens ne dérougissent pas. Les Chicoutimiens ont savouré un quatrième gain consécutif en l’emportant en après-midi 7-2 sur le Drakkar de Baie-Comeau. 

Ils ont inscrit un total de 24 buts depuis le début de cette heureuse séquence.

« Ça part de la façon dont on joue défensivement. On ne donne vraiment rien et ça devient frustrant pour les autres équipes. Ils essaient de forcer et ça ouvre [le jeu] de notre côté », a expliqué le capitaine Samuel Houde. 

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.