/news/coronavirus
Navigation

Le cauchemar se poursuit pour les commerçants en zone rouge

Coup d'oeil sur cet article

Plusieurs commerçants en zone rouge devront garder leurs portes closes après la semaine de relâche même s’ils se disent tous prêts à accueillir les clients de manière « ultra sécuritaire ».

• À lire aussi: Tous les développements de la pandémie

Ils sont déçus et découragés par l’annonce du gouvernement, qui les place dans une situation financière encore plus précaire. Témoignages.

Une lueur d’espoir  

Photo Pierre-Paul Poulin

Le chef Jérôme Ferrer, propriétaire du restaurant Europea, ne se dit pas surpris de l’annonce concernant la restauration en zone rouge. Selon lui, il vaut mieux attendre.

  • Écoutez la chronique du chef Danny St Pierre à QUB radio

« Le plus stressant serait de se retrouver une nouvelle fois dans une situation fragile et délicate, dit-il. Une troisième réouverture et fermeture pourrait être fatale pour toute l’industrie. »

Résigné, l’ouverture des restaurants en zone orange lui donne cependant « une lueur d’espoir, même si ce n’est pas encore notre tour », ajoute M. Ferrer.

Un bar à vin résigné  

Photo courtoisie

Le copropriétaire du restaurant Oregon Bar à vin à Laval, Jérôme Pinard, n’est pas surpris de rester fermé, mais plutôt étonné « de voir que tout le monde ailleurs peut rouvrir ». « C’est drôle. J’ai de la misère à croire que ça va bien aller si nous on est fermé, mais que tous les autres restaurants ouvrent en zones orange », fait valoir le restaurateur.

Proche de la faillite  

Photo courtoisie

« C’est une catastrophe, carrément une catastrophe », lâche Benoit Girouard, le président du Gym X, à Saint-Jérôme, une coop d’entraînement spécialisée dans le parkour, fondée il y a plus de 18 ans.

« On n’a jamais été aussi proche de la faillite alors que nos finances étaient en parfaite santé. Les programmes du gouvernement ne suffisent pas. On a dû contracter des emprunts. On est sur le dos. On est vraiment débinés », poursuit le père de sept enfants.

Près de 60 % de la population du Québec demeurera en zone rouge dans les prochaines semaines. « Ce sont des dizaines de milliers d’entreprises qui prennent encore le coup. Pour elles et les familles, c’est une catastrophe ! » réitère M. Girouard.

La Maison du jazz en situation critique  

Photo courtoisie

L’annonce du gouvernement Legault fait craindre le pire à La Maison du Jazz de Laval : « Sincèrement, on tient à un fil. C’est vraiment critique », laisse tomber la directrice générale de l’établissement, Line Carufel.

Déjà, en juin, la Ville de Montréal a perdu sa Maison du Jazz, qui était en activité depuis 1981. La succursale lavalloise refuse que le même sort lui soit réservé alors que la fermeture des restaurants en zones rouges a été de nouveau prolongée.

« On a payé 3000 $ pour faire nettoyer la cuisine en prévision d’une ouverture après la semaine de relâche, fait valoir Mme Carufel. On est hyper déçu. On était prêt à accueillir les clients. On a perdu plus qu’un million en 2020, ça ne peut pas rester comme ça. Il faut qu’on ouvre. » 

Un studio de yoga qui était plus que prêt  

Photo courtoisie

Fermés depuis plusieurs mois, les studios de yoga se disent très déçus de ne pouvoir recevoir leurs clients après la relâche scolaire. « Ce qui est vraiment plate dans notre secteur, c’est qu’on est inclus dans l’industrie des gros gyms où tout le monde touche aux appareils », souligne Ariane Paradis, copropriétaire du Studio Mile-End sur l’avenue Laurier, à Montréal.

« Pourtant, on fait nos cours dans de grandes salles, les gens ont leur propre tapis à deux mètres de distance, on a enlevé tous les accessoires des salles. On lavait, désinfectait, poursuit-elle. Si on s’était fait dire [mercredi] qu’on pouvait rouvrir, on était prêt. »

Pour survivre, les propriétaires ont choisi de fermer « pour toujours » leur studio de Griffintown, il y a quelques mois. « On ne s’en serait jamais sorti sinon », se désole Mme Paradis.

À VOIR AUSSI

Assouplissements: pas de catastrophe dans les régions passées à l’orange.

Situation au Québec

En date du

Cas confirmés

Total

Décès

Total

Vaccins administrés

Total 84 837+ 9 264

Tests effectués

Total 5 195 725+ 35 114

Hospitalisations

Total

Soins intensifs

Total

Voir tous les chiffres