/sports/racing
Navigation

Un retour très remarquable pour Maxime Laoun

Victime d’une chute à l’entraînement en 2019, il a été opéré à trois reprises

SPO-PATINAGE-VITESSE
Photo d'archives, Joël Lemay Remis d’une blessure à une jambe, le patineur de vitesse Maxime Laoun effectuera son grand retour au mondial courte piste.

Coup d'oeil sur cet article

Le patineur de vitesse courte piste Maxime Laoun a fait mentir les sceptiques et il renouera avec la compétition à compter de vendredi à l’occasion du championnat mondial.

« Je ne pourrais pas demander mieux que de participer au mondial pour mon retour, a raconté Laoun quelques jours avant son départ pour Dordretch aux Pays-Bas. Je vais pouvoir acquérir de l’expérience avant les sélections olympiques du mois d’août. »

Victime d’une triple fracture du tibia et d’une fracture du péroné le 22 novembre lors d’une tentative de dépassement à l’entraînement avec ses coéquipiers de l’équipe nationale, Laoun a eu besoin de trois opérations. Il a entendu les doutes à son sujet. « Il y a peu de gens qui pensaient que je serais de retour au plus haut niveau. J’ai reçu le soutien de mes parents et de ma famille. Après ma chute, je me suis posé la question si j’allais être capable de revenir. La réponse a été oui et je ne me suis plus jamais posé la question de nouveau. Ça ne m’a pas effleuré l’esprit. Mon seul objectif était de devancer tous les échéanciers. »

S’il était convaincu qu’il serait en mesure de revenir en force, ce ne fut pas une partie de plaisir pour autant. « En mars 2020 avant que tout ferme, j’ai remis mes patins sans même me mettre en position de base, a-t-il raconté. En réalisant que je ne pourrais pas rivaliser avec les meilleurs avec une tige, des vis et des plaques dans ma jambe en raison de l’inconfort, j’ai pris un risque contrôlé. Mon docteur trouvait que c’était trop tôt, mais j’ai été opéré de nouveau en avril afin d’enlever la tige, les vis et les plaques. »

Olympiques de 2022

Laoun était de retour sur la glace en mai. « Je voulais revenir à tout prix pour les Olympiques de 2022 parce que ça sera les Jeux où j’aurai le plus de chances, a-t-il expliqué. Je sentais encore mon tibia et je me questionnais s’il était solide. J’étais craintif dans mes dépassements et à l’idée d’effectuer ma première chute. En juin, je n’ai pas eu de problème après ma première chute et j’ai repris à plein régime. »

Après avoir intégré le groupe des filles à son retour et retrouvé les garçons en septembre, Laoun a senti un déclic en janvier dernier. « J’ai noté une bonne progression même si je n’avais pas encore retrouvé le niveau d’avant ma blessure. J’étais toutefois plus en forme et meilleur techniquement. Maintenant, la façon dont je me sens c’est comme si je ne m’étais jamais blessé. »

Une sélection méritée

Sa blessure et la pandémie font en sorte qu’il ne compte que deux épreuves de la Coupe du monde au compteur. Il vivra sa troisième compétition internationale en carrière au mondial. Sa dernière compétition remonte à octobre 2019 lors de la Coupe du monde disputée à Montréal où il avait atteint la finale du 1000 m.

Sébastien Cros est impressionné par le retour du patineur de 24 ans ans. « Son retour est incroyable, a affirmé l’entraîneur-chef de l’équipe nationale. Depuis son retour, il s’entraîne vraiment fort. Il a développé ses acquis techniques et tactiques et il monte en puissance. C’est impressionnant. Il n’a pas de craintes ou d’hésitations dans ses dépassements et ses choix. Sa sélection est vraiment méritée et il possède le potentiel d’être parmi les meilleurs. »

À VOIR ÉGALEMENT...

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.