/news/coronavirus
Navigation

COVID-19: Feu vert imminent au vaccin de Johnson & Johnson

Coup d'oeil sur cet article

Santé Canada donnera le feu vert au vaccin de Johnson & Johnson contre la COVID-19 au cours des sept prochains jours.

• À lire aussi: Novavax publie son contrat avec Ottawa

• À lire aussi: Tous les développements de la pandémie

C’est ce qu’a confirmé la Dre Supriya Sharma, conseillère médicale principale à Santé Canada, en conférence de presse plus tôt aujourd’hui.

Ottawa en a commandé 10 millions de doses. Ce vaccin s’administre en une seule dose seulement et non deux comme ceux de Moderna et de Pfizer.

Indiquant que les discussions sont toujours en cours avec le fabricant, le gouvernement n’a pas voulu confirmer quand exactement les premières doses arriveraient au pays ni où elles seraient fabriquées.

Nationalisme vaccinal

Johnson & Johnson doit fournir massivement les États-Unis, ce qui laisse craindre qu’il ne puisse pas exporter des doses fabriquées dans ses installations américaines, tout comme Moderna et Pfizer.

L’administration Biden a annoncé, en début de semaine, que la compagnie s’associerait à sa rivale Merck pour produire massivement des doses 24 heures sur 24, sept jours sur sept.

Johnson & Johnson prévoit ainsi de fournir 20 millions de doses à Washington d’ici fin mars, et 100 millions de doses d’ici fin juin.

Le président américain, Joe Biden, a ainsi indiqué qu’il aurait en main assez de doses pour immuniser tous les adultes américains d’ici fin mai.

L’Europe bloque des doses

Pendant ce temps, l’Union européenne (UE) serre la vis aux exportations de vaccins produits sur son sol.

Elle vient de bloquer une cargaison de 250 000 doses du vaccin d’AstraZeneca destinées à l’Australie. Bénéficiant de plusieurs usines en Europe, la compagnie fabrique sa substance active aux Pays-Bas et en Belgique et la met en flacon en Allemagne et en Italie.

Par contre, les doses d’AstraZeneca que doit recevoir le Canada à compter d’avril doivent provenir des États-Unis. D’ici là, Ottawa a reçu hier une cargaison de la copie indienne du vaccin.

Santé Canada veut accélérer l’autorisation des nouvelles versions de vaccins 

Santé Canada veut accélérer le combat contre les variants de la COVID-19 en facilitant le processus d’autorisation pour les versions modifiées des vaccins.

Certaines mutations du virus peuvent réduire l’efficacité des vaccins dédiés à combattre la souche traditionnelle de la COVID-19.

Pour cette raison, les fabricants travaillent à développer de nouvelles versions de leurs vaccins.

Les nouvelles orientations, adoptées de concert avec quatre autres pays, visent d’abord à éviter le dédoublement de travail d’un pays à l’autre en partageant de l'information pertinente et en indiquant les informations que devront fournir les fabricants.

Dorénavant, «le fabricant devra fournir des données probantes montrant que le vaccin modifié déclenche une réponse immunitaire chez un nombre suffisant de personnes, mais aucune étude clinique ne sera nécessaire, car ces renseignements n'améliorent pas la compréhension de l'innocuité, de l'efficacité ou de la qualité du vaccin par les responsables de la réglementation», a fait savoir Santé Canada jeudi.

«En plus de données sur la réponse immunitaire, le fabricant devra fournir des données probantes sur l'innocuité et la qualité du vaccin modifié, a-t-on ajouté. Les données issues des essais cliniques initiaux et des études en cours sur l'utilisation en situation réelle chez des millions de personnes peuvent également servir à étayer les décisions des organismes de réglementation.»

Ces nouvelles orientations sont partagées par les autres membres du Consortium Access, soit le Royaume-Uni, l’Australie, Singapour et la Suisse. Cette coalition a pour but de partager les informations entre ces pays pour rendre plus rapide l’approvisionnement en produits pharmaceutiques, dont les vaccins.

À VOIR AUSSI : 

Situation au Québec

En date du

Cas confirmés

Total

Décès

Total

Vaccins administrés

Total 84 837+ 9 264

Tests effectués

Total 5 195 725+ 35 114

Hospitalisations

Total

Soins intensifs

Total

Voir tous les chiffres