/portemonnaie
Navigation

Envie d’un emploi gagnant? Ces trois domaines cherchent du monde!

1191849990
Getty Images

Coup d'oeil sur cet article

Avantages intéressants, équipe dynamique, tâches connexes... n’est-il pas agaçant, au moment de choisir une carrière ou de la réorienter, de ne pas avoir l’information juste à propos d’un domaine d'emploi?

Sur le site Québec.ca/emploisdavenir, vous obtiendrez non seulement des détails sur un grand nombre de métiers, leur salaire, les conditions qu’ils offrent et les exigences requises pour les exercer, mais vous en connaîtrez aussi davantage sur les nombreuses perspectives d’emplois. 

À cet égard, de nouveaux talents sont recherchés dans les domaines des technologies de l’information, de la construction et de la santé et des services sociaux.

Voici tout ce qu’il faut savoir sur ces domaines d’avenir aux perspectives de carrière et aux salaires intéressants.

Les technologies de l’information : relever des défis, c’est payant!   

Que ce soit pour la conception de sites Web ou d’applications mobiles, le développement du commerce en ligne ou la création d’entreprises numériques, les emplois en TI sont aussi variés que nombreux. 

Un diplôme d’études professionnelles (DEP) ou une formation postsecondaire peuvent permettre de travailler dans le domaine des TI. Par exemple, un diplôme d’études collégiales (DEC) est requis pour devenir spécialiste des ventes techniques en commerce de gros et un baccalauréat en sciences de l’informatique est nécessaire pour devenir ingénieurs en logiciels.

Littéralement tournés vers l’avenir, ces emplois offrent des salaires généreux. À titre d’exemple, un programmeur de médias interactifs touche en moyenne 32$/heure, alors qu’une ingénieure électricienne et électronicienne gagne en moyenne 45$/heure et qu’un directeur de l’informatique gagne environ 50$/heure.

La possibilité d’avoir un horaire flexible et d’être travailleur autonome font aussi partie des avantages liés aux emplois en technologies de l’information. 

Ça vous parle?

La construction : des formations courtes permettant d’obtenir un salaire de 30$/heure et plus   

Les emplois dans le domaine de la construction sont prometteurs et porteurs. Ils sont à l’origine de la construction de routes et d’infrastructures, du développement des réseaux de transport collectif ou encore de la modernisation des bâtiments. 

Ils permettent d’être physiquement actif au quotidien, de travailler manuellement et de pouvoir travailler n’importe où au Québec.

Tandis que certains métiers exigent un DEC comme celui de technicien en génie civil, d’autres exigent un DEP, dont les formations sont plus courtes. C’est notamment le cas pour des métiers tels que cimentier-applicateur, couvreuse, briqueteur-maçon ou carreleuse.

Il est ensuite possible d’accéder à des salaires aussi intéressants que 29$/heure pour un technologue en génie civil, 33$/heure pour un tôlier et 36$/heure pour une plombière. 

De quoi y songer sérieusement.

La santé et les services sociaux : un domaine aussi diversifié qu’enrichissant  

Mis de l’avant comme jamais, les métiers du domaine de la santé et des services sociaux offrent des carrières gratifiantes. 

Il n’y a qu’à penser aux infirmières, aux préposés aux bénéficiaires ou encore aux travailleurs sociaux pour voir combien ces métiers sont remplis de défis qui peuvent, par ailleurs, être relevés en équipe. De plus, ce domaine offre des possibilités d’emploi partout au Québec, même dans le Grand Nord! 

Les exigences d’études varient selon le métier. À cet effet, un DEP est nécessaire pour occuper un poste de préposé aux bénéficiaires. En soins infirmiers, il existe un éventail de possibilités pour tous les types de profil : une infirmière auxiliaire doit avoir complété un DEP, une infirmière doit détenir un DEC, une infirmière clinicienne doit avoir fait un BAC alors qu’une infirmière praticienne spécialisée doit avoir poursuivi des études de 2e cycle universitaire. 

Les professionnels en travail social, quant à eux, doivent préalablement obtenir un baccalauréat en service social. D’ailleurs, plusieurs bourses d’études sont offertes pour aider les étudiantes et étudiants à poursuivre leur formation.

Côté rémunération, le salaire horaire d’un travailleur social est de 32$. Le salaire d’une personne qui travaille en soins infirmiers varie selon le titre d’emploi. Le salaire d’une infirmière, d’une infirmière auxiliaire, d’une infirmière clinicienne ou d’une infirmière praticienne spécialisée varie entre 25 $/heure et 41 $/heure. Voilà des métiers qui ont bien de la valeur! 

Enfin, plusieurs emplois d’avenir sont à pourvoir dans les domaines des technologies de l’information, de la construction et de la santé et des services sociaux. 

De nombreuses occasions à saisir! 

Rendez-vous sur le site Québec.ca/emploisdavenir pour tout savoir sur les métiers en demande sur le marché du travail. Les perspectives d’avenir sont florissantes!

En collaboration avec

Suivez-nous sur
les réseaux sociaux