/news/society
Navigation

Le petit-fils de Maurice Tanguay dirigera sa fondation

Le petit-fils de Maurice Tanguay dirigera sa fondation
Photo d'archives, Stevens LeBlanc

Coup d'oeil sur cet article

Olivier Tanguay, petit-fils de feu Maurice Tanguay, devient le nouveau directeur de la Fondation Maurice Tanguay.

• À lire aussi: Le Québec perd un pionnier et un philanthrope

• À lire aussi: Maurice Tanguay: la disparition d’un bâtisseur et grand amateur de sport

La fondation créée en 1991 vient en aide aux enfants ayant un handicap et à leurs familles. Elle consacre plus de 2,5 millions $ par an pour répondre aux besoins dans l’est du Québec. L’homme d’affaires et philanthrope Maurice Tanguay en assumait la direction. Il a rendu l’âme le 25 février dernier, à 87 ans, dans sa résidence à Lévis.  

Son petit-fils Olivier, 31 ans, est acheteur chez Ameublements Tanguay depuis une dizaine d’années. Il s’est également impliqué dans des sources de financement de la fondation, comme le tournoi des Anciens Nordiques, l’Ultime Conquête et la vente de billets de la Maison Tanguay. 

Rester dans la famille  

Nul doute qu’il aura de grands souliers à chausser en prenant la relève des activités de son grand-père au sein de la fondation.  

« C’était important pour moi qu’on ait une personne de la famille qui vienne s’occuper au jour le jour des visites, des rencontres, des téléphones que mon père faisait quotidiennement avec les jeunes ou les familles qui avaient besoin des services de la Fondation Maurice Tanguay », relate Jacques Tanguay, président de la fondation et fils de Maurice Tanguay.  

« Il a un profil que je considère idéal pour continuer à faire rayonner la fondation. C’est un jeune homme qui a beaucoup d’empathie et qui est très sensible aux besoins des gens autour de lui », dit Jacques Tanguay à propos de son fils. 

« Olivier a toutes les aptitudes pour remplacer son grand-père en termes de décisions d’investissement dans la communauté. Ça ne s’improvise pas du jour au lendemain. Il va profiter de l’encadrement des gens qui sont déjà en place », poursuit le directeur d’Ameublements Tanguay.