/sports/others
Navigation

[PHOTOS] Patinage extrême sur l’île d’Orléans

En arrêt depuis plus d’un an, des athlètes ont conçu un parcours glacé sur une terre agricole

Gabriel Renaud, Steven Cox, Luca Dallago, du circuit mondial de patinage de descente extrême, et Steve Rioux ont construit une piste d’entraînement sur l’île d’Orléans.
Photo Roby St-Gelais Gabriel Renaud, Steven Cox, Luca Dallago, du circuit mondial de patinage de descente extrême, et Steve Rioux ont construit une piste d’entraînement sur l’île d’Orléans.

Coup d'oeil sur cet article

À défaut de participer aux épreuves du circuit mondial patinage de descente extrême en raison des restrictions frontalières en vigueur, trois vétérans du sport, aidés de leur conjointe, ont conçu un parcours glacé sur une terre agricole à l’île d’Orléans.

Gabriel Renaud, Steven Cox et l’Autrichien Luca Dallago ont l’habitude de se promener partout à travers le monde pour dévaler à toute vitesse les pentes du circuit de ice cross anciennement connu comme étant le Red Bull Crashed Ice. 

Gabriel Renaud, Steven Cox, Luca Dallago, du circuit mondial de patinage de descente extrême, et Steve Rioux ont construit une piste d’entraînement sur l’île d’Orléans.
Photo Roby St-Gelais

À l’instar d’autres sportifs, la pandémie a bousillé leurs projets depuis un an. Voyant que les possibilités pour faire du sport étaient toujours limitées en février, Renaud, qui compte 33 départs en carrière depuis 2015, a lancé un appel à tous pour se trouver un terrain dans un groupe Facebook réservé aux résidents de l’île – la communauté des insulaires.

En quelques jours, il a reçu plusieurs propositions, mais c’est finalement celle de François Boily qui lui a permis d’aller de l’avant avec son projet de construction de parcours d’entraînement de 200 mètres avec comme toile de fond le fleuve Saint-Laurent, à Saint-Pierre-de-l’Île-d’Orléans. Une idée originale qui leur permet de respirer l’air frais dans le respect de la distanciation physique.

« On n’avait pas grand-chose à faire, et je me suis dit : pourquoi pas ! » a lancé l’instigateur qui, parallèlement à sa carrière d’athlète, a cofondé Hubu Expérience, qui se spécialise dans les activités de consolidation d’équipe (teambuilding) pour les entreprises.

Gabriel Renaud, Steven Cox, Luca Dallago, du circuit mondial de patinage de descente extrême, et Steve Rioux ont construit une piste d’entraînement sur l’île d’Orléans.
Photo Roby St-Gelais

À vive allure

Menés par Steven Cox et sa conjointe, Chantale, qui ont l’habitude de construire des parcours du genre avec Red Bull à travers le pays ainsi qu’avec leur entreprise Velosolutions, les trois couples ont bouclé le chantier en cinq jours, à raison d’une douzaine d’heures par jour de dur labeur. Le couvre-feu a représenté un enjeu supplémentaire. « On se levait le plus tôt possible pour être sur place », dit Renaud.

« On a toujours eu l’idée de faire ça, mais on n’avait pas le terrain pour le faire », avoue Cox, qui a participé à une trentaine d’épreuves depuis 2013.

Les importantes chutes de neige d’il y a deux semaines ont grandement aidé le groupe à réaliser la piste qui comporte trois sauts et son lot de bosses, offrant un niveau de difficulté digne de ce nom pour ces casse-cou sur lames.

Gabriel Renaud, Steven Cox, Luca Dallago, du circuit mondial de patinage de descente extrême, et Steve Rioux ont construit une piste d’entraînement sur l’île d’Orléans.
Photo Roby St-Gelais

« Il n’y avait pas de neige la journée où on est venus pelleter. Quand Gab nous a montré la place, je n’étais pas trop sûr, en plus avec la température et le fait qu’il n’y avait pas beaucoup de neige, mais la neige s’est mise à tomber la journée d’après. Là, il y en avait tellement que c’était parfait ! » a souligné Cox.

Grâce à une pompe prêtée par le Groupe Lambert, ils ont puisé l’eau à même le petit lac qui se trouve sur le terrain pour recouvrir la neige compactée. « Ça prenait un accès à l’eau », explique Gabriel Renaud.

Terrain de jeu pour Dallago

Que fait l’Autrichien Luca Dallago, troisième au monde et figure bien connue de la discipline, dans l’histoire ? C’est que le patineur de 29 ans, qui revendique cinq victoires en carrière, est marié à Clémence Renaud, la sœur de Gabriel. Ils se sont rencontrés il y a quelques années en marge d’une course du championnat à Québec. Dallago a d’ailleurs couru dans son pays le mois dernier avant de revenir dans sa province d’adoption. Son frère Marco avait été sacré champion du monde en 2014 dans les rues du Vieux-Québec.

Gabriel Renaud, Steven Cox, Luca Dallago, du circuit mondial de patinage de descente extrême, et Steve Rioux ont construit une piste d’entraînement sur l’île d’Orléans.
Photo Roby St-Gelais

« Je n’ai pas pu trop participer à la construction parce que je devais faire ma quarantaine,

On n’a pas souvent la chance de descendre aussi souvent quand on est sur une piste, alors c’est très plaisant de voir comment tout le groupe a conçu la piste rapidement », a mentionné Dallago, qui a entamé les démarches auprès du gouvernement fédéral pour obtenir sa résidence permanente.

D’ici à ce que la bande de patineurs puisse de nouveau s’exécuter devant des milliers de spectateurs, l’île d’Orléans et ses décors bucoliques leur auront permis de garder la flamme bien allumée.

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.