/sports/hockey
Navigation

Festival offensif des Saguenéens contre le Drakkar

Dawson Mercer a été oublié en zone centrale lors de la deuxième période. Alors qu’il avait été rattrapé par un défenseur adverse, Mercer a sû faire opérer sa magie en contournant le filet pour déjouer Fitzpatrick.
Photo d'archives Agence QMI, Roger Gagnon Dawson Mercer a été oublié en zone centrale lors de la deuxième période. Alors qu’il avait été rattrapé par un défenseur adverse, Mercer a sû faire opérer sa magie en contournant le filet pour déjouer Fitzpatrick.

Coup d'oeil sur cet article

Les Saguenéens de Chicoutimi ont eu le dessus sur le Drakkar de Baie-Comeau, samedi soir, au Centre Georges-Vézina. C’est par la marque de 9-5 que les Sags se sont sauvés avec la victoire dans un match teinté d’indiscipline.

Plusieurs changements dans l’alignement avaient été apportés par l’entraîneur-chef des Sags après la défaite de jeudi, et ceux-ci ont été fructueux. «On a changé les choses. Labrecque a été très bon avec Farmer et Mercer. On a essayé de balancer nos trios un peu», a souligné l’entraîneur-chef des Saguenéens, Yanick Jean. Après seulement 18 secondes, Xavier Labrecque a dirigé le disque dans le haut du filet de Fitzpatrick. Christophe Farmer a ensuite déjoué le cerbère adverse, aidé de Lapierre et Pelletier.

Deuxième tiers offensif et indiscipliné

La première période a donné le ton au match, alors que les Sags ont été dominants et que l’indiscipline était de la partie. Les Bleuets ont continué de mener la vie dure aux hommes de Jean-François Grégoire en période médiane, mais ceux-ci ont répliqué. La tendance s’est retournée, alors que les Saguenéens ont fait preuve de plus d’indiscipline lors de cette période. 

L’attaque à 5 des Sags a fait mouche lors des deux avantages numériques et Baie-Comeau a profité d’un surnombre. Les formations ont ensuite toutes deux marqué deux buts à forces égales. Le Drakkar a réussi à revenir de l’arrière par la marque de 6-3 lors du deuxième tiers. 

La magie de Mercer

Alors que les Sags épongeaient un désavantage numérique lors de la troisième période, Dawson Mercer s’est emparé de la rondelle derrière le but de Litvinov pour traverser les 200 pieds de la patinoire avant de faufiler la rondelle derrière le gardien de Baie-Comeau. Mercer, qui avait fait mouche en deuxième période, a ensuite complété son tour du chapeau en dirigeant la passe de Farmer dans le fond du filet de Fitzpatrick. 

«On s’est bien préparés pour ce match. On a eu un très bon départ et on a continué sur notre lancée. Les lignes ont été mélangées un peu, et je crois que ça a bien fonctionné pour toute l’équipe. Tout le monde a contribué, ce soir», a mentionné Dawson Mercer après la victoire des siens.