/news/currentevents
Navigation

Beauce: une famille jetée à la rue par un incendie

La municipalité lance un appel à la solidarité

Une résidence est une perte totale à la suite d’un incendie foudroyant, en Beauce.
Photo tirée de Facebook, Municipalité de Saint-Bernard Une résidence est une perte totale à la suite d’un incendie foudroyant, en Beauce.

Coup d'oeil sur cet article

Un violent incendie a totalement rasé une demeure de Saint-Bernard, en Beauce, poussant une famille de trois enfants à la rue, tôt samedi matin.

• À lire aussi: Un village de la Nouvelle-France à vendre à Valcartier

Le feu s’est déclaré aux alentours de 4h du matin, dans la résidence située sur la rue des Prés. 

À l’arrivée des pompiers, quelques minutes après l’appel de détresse du père de la famille, le brasier s’était déjà propagé dans la quasi-totalité de la demeure. 

Une résidence est une perte totale à la suite d’un incendie foudroyant, en Beauce.
Photo tirée de Facebook, Municipalité de Saint-Bernard

«Il y a du feu dans le garage qui est attaché à la maison, le rez-de-chaussée et l’entretoit également. On avait même déjà un début d’affaissement au niveau de la toiture», explique le directeur du service incendie de la municipalité, Antoine Sévigny. 

Sains et saufs

Les pompiers de Saint-Narcisse et de Scott ont également apporté leur aide pour combattre les flammes. Au total, une quarantaine de sapeurs étaient sur les lieux. 

Cinq personnes, deux adultes et leurs enfants, se trouvaient à l’intérieur au moment où le feu a éclaté. Heureusement, ils sont tous parvenus à évacuer les lieux avant qu’il ne soit trop tard et aucun d’entre eux n’a été blessé. 

Heureusement, ils sont tous parvenus à évacuer les lieux avant qu’il ne soit trop tard et aucun d’entre eux n’a été blessé.

Cependant, la maison est considérée comme une perte totale.

Tout semble pointer vers une cause accidentelle, estime M. Sévigny, interrogé sur la source de l’incendie.

Élan de solidarité

Voulant venir en aide à la famille éprouvée, la directrice générale de la municipalité, Marie-Eve Parent, avec l’appui du voisinage, a lancé un appel à la solidarité sur les réseaux sociaux.

En début de soirée, près de 5000 $ avaient déjà été amassés pour les sinistrés. «On voulait leur donner une aide immédiate», a indiqué Mme Parent. «On est une petite communauté tissée serrée, on ne peut pas laisser une famille comme ça, c’est terrible ce qui est arrivé.»

Si plusieurs étaient prêts à offrir des vêtements, de la nourriture et d’autres commodités, la municipalité s’était limitée pour le moment à récolter des dons monétaires. «Il y en a qui veulent donner plus, mais pour l’instant on n’est pas équipés pour ça», a expliqué Mme Parent, saluant toutefois la générosité des gens.

– Avec la collaboration d'Elsa Iskander