/news/coronavirus
Navigation

Québec pourra vacciner à domicile grâce à AstraZeneca

Les gens de 70 à 79 ans seront les premiers ciblés par cette stratégie

Coup d'oeil sur cet article

Une livraison de 113 000 doses du vaccin d’AstraZeneca permettra à Québec de donner un coup d’accélérateur à sa campagne en se rendant inoculer à domicile certains groupes prioritaires.

• À lire aussi: Vaccination: ouverture de la prise de rendez-vous pour les 75 ans et plus à Québec

• À lire aussi: Tous les développements de la pandémie

Le ministre de la Santé, Christian Dubé, en a fait l’annonce sur Twitter, lundi, peu après la publication de l’avis favorable du Comité d’immunisation du Québec (CIQ) au sujet du vaccin d’AstraZeneca.

Cet avis des autorités québécoises était très attendu après l’autorisation donnée à ce vaccin par Santé Canada, à la fin février.

« Les doses permettront de vacciner nos groupes vulnérables à même leur domicile. Un ajout significatif à notre grande opération », a indiqué le ministre Dubé, dans le contexte où ces 113 000 doses supplémentaires n’avaient pas été prévues dans le calendrier initial de vaccination.

Compte tenu de ses caractéristiques différentes de celles des deux autres vaccins déjà approuvés (ceux de Pfizer et de Moderna), le vaccin d’AstraZeneca « devrait être utilisé de manière préférentielle pour des personnes âgées de 18 ans et plus, sans autre restriction d’âge ou de comorbidité, dans les contextes qui requièrent des conditions de stockage ou de transport plus flexibles », explique le CIQ. 

  • Écoutez la chronique politique de Rémi Nadeau, chef du Bureau parlementaire à Québec, sur QUB radio:

Conservation

« En effet, il comporte de nombreux avantages, notamment celui de ne pas avoir besoin d’être congelé et de pouvoir être utilisé pendant 48 heures une fois la fiole entamée, ce qui facilite la logistique entourant la vaccination », indique de son côté le ministre de la Santé.

Il est donc recommandé de concentrer les doses disponibles des vaccins de Pfizer et Moderna « vers les premiers groupes prioritaires » et d’utiliser celui d’Astra-Zeneca pour « certains groupes prioritaires suivants », donc les personnes âgées de 70 à 79 ans et moins.

Le vaccin d’AstraZeneca « ne devrait pas être systématiquement offert aux personnes qui présentent un risque très élevé de maladie », note-t-on toutefois.

« Ça va nous faire avancer dans nos groupes prioritaires, donc ne soyez pas surpris, vous allez voir de nouvelles journées de prise de rendez-vous [être annoncées] partout au Québec », a indiqué le directeur de la campagne de vaccination contre la COVID-19 au Québec, Daniel Paré. 

  •  Écoutez l'entrevue du directeur du bureau des sciences médicales à Santé Canada, le Dr Marc Berthiaume, avec Benoit Dutrizac sur QUB radio:   

Ce dernier évoque même la possibilité de commencer la vaccination bientôt chez « des groupes plus jeunes, dont la soixantaine ».

Convaincre

Québec devra toutefois continuer à sensibiliser la population à l’efficacité des vaccins, insiste le CIQ dans son avis publié lundi.

« Sachant que l’efficacité d’un vaccin est un déterminant important de son acceptabilité, tous les messages devraient mettre en exergue la très grande efficacité du ChAdOx1 nCoV-19 (vaccin d’Astra-Zeneca) pour prévenir les formes graves de la COVID-19, incluant les hospitalisations et les décès », indique l’organisme.

Le vaccin d’AstraZeneca en quatre points:      

  • Développé par la pharmaceutique britannique, en collaboration avec l’Université d’Oxford 
  • Efficace à 62%   
  • Température d'entreposage 2°C à 8°C   
  • 22 millions de doses commandées par le Canada      

À VOIR AUSSI              

Situation au Québec

En date du

Cas confirmés

Total

Décès

Total

Vaccins administrés

Total 84 837+ 9 264

Tests effectués

Total 5 195 725+ 35 114

Hospitalisations

Total

Soins intensifs

Total

Voir tous les chiffres