/entertainment/opinion/columnists
Navigation

Meghan et Harry: entrevue royale

Meghan et Harry: entrevue royale
AFP

Coup d'oeil sur cet article

Alors ? Avez-vous écouté hier soir l’entrevue d’Oprah Winfrey avec le duc et la duchesse de Sussex, Harry et Meghan ?

Quelle opération de marketing ! Quelle mise en scène de leur malheur !

On peut dire merci à Meghan et à Harry pour une chose. En soulignant à gros traits rouges les méfaits, la déconnexion et la rigidité de la monarchie, ils vont peut-être réussir à nous débarrasser de cette institution désuète !

  • Écoutez la chronique de Sophie Durocher avec Pierre Nantel sur QUB radio:

CHRONIQUE D’UN DÉSASTRE ANNONCÉ

Meghan a confié qu’elle ne connaissait rien de la vie royale, qu’elle n’a pas « googlé » son fiancé avant de l’épouser. Quelle naïveté ! Elle n’avait jamais entendu parler de Lady Di, de ses dénonciations de la vie empoisonnée au sein de la monarchie ? Sur quelle planète vivait-elle ?

Allô ! Elle ne savait pas avant d’épouser Harry qu’elle entrait dans une cage dorée ? Tu regardes la cage, tu vois les barreaux, tu vois la dorure... et tu décides quand même d’y entrer ?

Vous connaissez le journaliste/animateur/chroniqueur britannique Piers Morgan ? Il est particulièrement cinglant face à Meghan et Harry. Il dit essentiellement trois choses.      

  1. Ils utilisent leurs titres royaux pour devenir immensément riches, sans avoir à accomplir de tâches royales que les autres « royaux » doivent se taper.      
  2. S’ils veulent vraiment être « indépendants », qu’ils s’appellent donc juste Meghan et Harry !     
  3. Ce n’est pas vrai qu’ils veulent juste qu’« on les laisse tranquilles ». Si c’était le cas, ils ne donneraient pas de grosses entrevues aux médias.          

Morgan a parfaitement raison. Tu ne peux pas te plaindre du regard des médias si tu passes ton temps à t’exposer au regard des médias. 

Pas plus tard que la semaine dernière, le prince Harry a fait le clown avec James Corden. Ils ont passé l’après-midi ensemble ! Meghan et Harry veulent le beurre, l’argent du beurre et la couronne de la fermière. 

Ils veulent tous les avantages de la monarchie sans aucun de ses inconvénients. Ils veulent tous les avantages d’une vie sous les projecteurs sans aucun des inconvénients. 

Sophie et Richard ne sont pas bons aux fourneaux, mais ils savent cuisiner leurs invités! Invitez-vous à la table de Devine qui vient souper? une série balado originale.

Meghan parlait hier de l’importance de l’authenticité. Ces gens-là nous parlent de l’importance d’une vie simple, de base, en portant une robe à 4700 $ ou en nourrissant les poules dans leur vaste domaine de plusieurs millions de dollars ?

Dans l’entrevue d’hier, on a passé 10 minutes à parler de « qui a fait pleurer qui », entre Kate et Meghan. Mais quelle insignifiance ! On avait l’impression de regarder un mauvais téléroman ! The Crown est mille fois meilleur que ça !

Meghan la féministe s’étonnait hier qu’on lui ait si souvent dit de se taire. En 2018, j’avais écrit ceci dans mon blogue du Journal : « Je ne peux pas croire qu’au moment même où les femmes se tiennent debout et revendiquent leurs droits, des hordes de midinettes s’excitent le pompon à cause d’une femme de carrière qui va abandonner sa job pour épouser le prince charmant ! » Je réécrirais la même chose aujourd’hui...

Comme l’a très bien résumé un internaute hier, l’entrevue d’Oprah avec Meghan et Harry c’était : « Une milliardaire qui interviewait deux millionnaires sur la difficulté de quitter leur famille de milliardaires, pour continuer à vivre comme des millionnaires ».

PPP (PAUVRE PRINCE PRIVILÉGIÉ)

Harry se plaignait de ne plus avoir droit à la protection des contribuables... Quand on parle d’un enfant trop gâté, on parle d’un enfant-roi. Mais comment appelle-t-on un prince gâté ? Un prince-roi ?