/sports/hockey
Navigation

Les 10 plus grandes joueuses de hockey dans l’histoire du Québec

Les 10 plus grandes joueuses de hockey dans l’histoire du Québec
Photo d'archives, Agence QMI

Coup d'oeil sur cet article

Placer dans l’ordre ou dans le désordre les 10 meilleures joueuses de hockey dans l’histoire du Québec représente un véritable défi. Chacune d’elles a marqué sa discipline à sa façon.

• À lire aussi: Voici 13 femmes d'influence occupant des postes stratégiques au hockey

• À lire aussi: Le baromètre des femmes les plus marquantes du Québec

Nul doute, la Belle Province est une pépinière de talents. Les histoires du passé nous le rappellent avec les pionnières qui ont débroussaillé leur sport en 1990. Le temps a accueilli une nouvelle génération. Celle-ci a quasi tout raflé sur son passage sur la scène internationale durant plus d’une décennie. Et la relève vers l’avenir fait écarquiller les yeux. 

En cette Journée internationale des femmes, Le Journal dresse cette liste des plus grandes joueuses ayant marqué notre histoire, mais aussi de ces femmes d’influence dans le monde du hockey. 

Parmi les critères de sélection, les experts en hockey de la section des sports ont retenu leurs performances, leur impact et leurs grandes réalisations. Même les intervenantes interviewées ont joué le jeu. Chacune y a ajouté son grain de sel bien personnel. N’en demeure pas moins qu’elles sont beaucoup plus qu’une dizaine à mériter leur place dans ce palmarès. 

1. Marie-Philip Poulin   

  • Attaquante – 29 ans               
Les 10 plus grandes joueuses de hockey dans l’histoire du Québec
Photo d'archives

3 médailles olympiques   

  • Or: 2       
  • Argent: 1              

8 médailles au champ. du monde   

  • Or: 1       
  • Argent: 6       
  • Bronze: 1              

2 coupes Clarkson 

Boston Univ. (NCAA)  

  • Match: 111        
  • Buts: 81        
  • Aides: 100        
  • Points: 101              

Équipe Canada (JO)  

  • Match: 15       
  • Buts: 11       
  • Aides: 7       
  • Points: 18              

Équipe Canada (total)  

  • Match: 127       
  • Buts: 67       
  • Aides: 73       
  • Points: 140              

Stars & Canadiennes Montréal  

  • Match: 96       
  • Buts: 91       
  • Aides: 102       
  • Points: 193               

La meilleure sur deux lames

Marie-Philip Poulin n’a plus besoin de présentation. Héroïne olympique à deux reprises, la native de Beauceville a aussi brillé à l’attaque chez les Terriers de l’Université de Boston durant quatre saisons, dont deux à titre de capitaine. En 2015, elle figurait parmi les finalistes au trophée Patty-Kazmaier, remis à la meilleure joueuse du championnat universitaire de la NCAA. Par ses prouesses, elle a aussi propulsé les Canadiennes de Montréal vers deux conquêtes de la coupe Clarkson. 

Tous se souviennent de ses deux doublés face aux Américaines, tant aux Jeux de Vancouver en 2010 qu’à Sotchi en 2014, où elle a orchestré la remontée en or. « Je suis chanceuse dans ma carrière. C’est un rêve de représenter son pays dans des Olympiques à la maison et de jouer devant ses proches. Gagner l’or, c’est un conte de fées. »

Surnommée la Sidney Crosby du hockey féminin, Poulin est reconnue par ses pairs comme la meilleure joueuse de l’histoire. « Je ne me suis pas rendue là seule. Tout le monde m’a poussée. Mais je veux continuer à m’améliorer. » 

À 29 ans, elle compte déjà trois présences aux Olympiques en plus de huit médailles de championnats du monde, où elle s’est illustrée de toutes les façons. Son imposante collection de médailles ne cesse de grandir.

2. Kim St-Pierre    

  • Gardienne – 42 ans               
Les 10 plus grandes joueuses de hockey dans l’histoire du Québec
Photo d'archives

3 médailles olympiques  

  • Or: 3              

9 médailles au champ. du monde  

  • Or: 5       
  • Argent: 4              

1 coupe Clarkson

Intronisée au Temple de la renommée 

McGill (USports)  

  • Matchs: 103       
  • Moy. buts/match: 2,13       
  • Eff.: ND       
  • Victoires: 103              

Équipe Canada (JO)  

  • Matchs: 8       
  • Moy. buts/match: 0,78       
  • Eff.: ,942       
  • Victoires: 8              

Équipe Canada (total)  

  • Matchs: 83       
  • Moy. buts/match: 1,17       
  • Eff.: ,939        
  • Victoires: 64              

Stars Montréal  

  • Matchs: 27       
  • Moy. buts/match: 2,43       
  • Eff.: ,910       
  • Victoires: 14              

Constance et prestance

N’eût été la bienveillance de bonnes étoiles, la gardienne n’aurait jamais connu cette gloire. Avant de rejoindre les Martlets de McGill, St-Pierre était prête à accrocher ses jambières. Elle était incapable de s’ajuster au hockey féminin. L’entraîneuse Danièle Sauvageau lui a tendu la perche de l’équipe nationale, qu’elle n’a ensuite jamais lâchée. Devant le filet du Canada, la portière s’est illustrée par son calme, sa constance et sa prestance. Sa présence mettait ses coéquipières en pleine confiance. Ainsi, contre toute attente, la formation canadienne a réussi à décrocher l’or aux Jeux de Salt Lake City, en 2002, grâce au travail de chacune. St-Pierre y avait réalisé plusieurs miracles. « Gagner une première médaille d’or olympique, c’est un moment marquant et la réalisation d’un rêve de petite fille. Réussir à percer l’alignement national, c’est déjà beaucoup. Chaque année, je devais défendre mon poste et atteindre les plus hauts sommets. J’ai fait face à beaucoup d’adversité dans ma carrière. » Intronisée au Temple de la renommée du hockey l’été dernier, St-Pierre est la première gardienne à devenir immortelle. 

Ses huit médailles d’or sur la scène internationale et ses trophées prouvent qu’elle endosse ses nombreuses nominations à titre de meilleure gardienne au monde. 

3. Danielle Goyette    

  • Attaquante – 55 ans        
  • Pionnière du hockey féminin              
Les 10 plus grandes joueuses de hockey dans l’histoire du Québec
Photo d'archives

3 médailles olympiques  

  • Or: 2       
  • Argent: 1              

9 médailles au champ. du monde  

  • Or: 8       
  • Argent: 1              

1 championnat Ligue hockey féminine de l’Ouest (WWHL)

Intronisée au Temple de la renommée 

Équipe Canada (JO)  

  • Match: 16       
  • Buts: 15       
  • Aides: 10       
  • Points: 25              

Équipe Canada (total)  

  • Match: 172       
  • Buts: 114       
  • Aides: 105       
  • Points: 219               

Volonté à toute épreuve

Comme toutes les pionnières, Danielle Goyette a défoncé des portes pour jouer au hockey. Peu importe ce qu’on lui a dit, elle a suivi sa passion. Elle ne s’est jamais laissée affecter par les ragots. Cela lui a permis de gagner 12 médailles à l’échelle internationale. À ses débuts, alors que le programme national féminin n’était encore qu’à ses premiers pas, rien n’était gagné. Même pas un bâton ou une paire de patins. Tout comme le programme national, elle estime avoir reçu une grande leçon à Nagano en 1998, lors du premier tournoi féminin olympique. « Sur papier, nous étions meilleures que les Américaines, mais elles nous ont battues. C’était notre première compétition olympique. La médaille d’argent a déçu, mais j’étais chanceuse d’être là. »

Pour rien au monde elle ne changerait une seule ligne de son histoire, ayant ensuite ouvert les portes à une nouvelle génération. Une longue aventure de 16 ans dans l’équipe nationale qui a mené cette triple médaillée olympique de Saint-Nazaire tout droit au Temple de la renommée du hockey en 2017. Elle est la première Québécoise et la troisième Canadienne à y avoir été admise. 

4. France St-Louis    

  • Attaquante – 62 ans        
  • Pionnière du hockey féminin              
Les 10 plus grandes joueuses de hockey dans l’histoire du Québec
Photo d'archives

1 médaille olympique 

Argent: 1

5 médailles au champ. du monde  

  • Or: 5              

Équipe Canada (JO)  

  • Match: 6       
  • Buts: 1       
  • Aides: 2       
  • Points: 3              

Équipe Canada (total)   

  • Match: 65       
  • Buts: 21       
  • Aides: 29       
  • Points: 50              

Fière olympienne à 39 ans

L’attaquante ne compte pas une impressionnante collection de médailles d’or comme la génération qui l’a suivie, mais bien peu d’athlètes peuvent raconter en détail les balbutiements du hockey féminin. Le chandail rose et les culottes blanches de l’équipe féminine au championnat du monde de 1990, elle les a enfilés malgré le doute. Véritable pionnière en ayant participé au premier tournoi féminin international en 1987, elle a ensuite gravité dans le programme national durant une décennie en élevant la nouvelle génération. « Dans ma carrière et ma vie, j’ai presque tout commencé à zéro. À nos débuts avec l’équipe canadienne, on ressemblait à des cochons d’Inde de laboratoire. Nous n’avions pas d’expérience, et le hockey n’était pas notre métier principal. » 

Sa grande fierté ?

Sa présence aux Jeux de Nagano, en 1998, à l’âge de 39 ans. Elle en est revenue avec la médaille d’argent au cou. 

Sur la glace, elle estime s’être démarquée par son éthique de travail. Elle a toujours pris son rôle à cœur. 

Une intronisation au Temple de la renommée du hockey, un jour, serait grandement méritée.  

5. Caroline Ouellette    

  • Attaquante – 41 ans               
Les 10 plus grandes joueuses de hockey dans l’histoire du Québec
Photo d'archives

4 médailles olympiques  

  • Or: 4            

12 médailles au champ. du monde  

  • Or: 6      
  • Argent: 6            

4 coupes Clarkson

1 championnat NCAA

Minnesota-Duluth (NCAA) 97 92 137 229      

  • Match: 97      
  • Buts: 92      
  • Aides: 137      
  • Points: 229            

Équipe Canada (JO)  

  • Match: 20      
  • Buts: 9      
  • Aides: 17      
  • Points: 26            

Équipe Canada (total)  

  • Match: 220      
  • Buts: 87      
  • Aides: 155      
  • Points: 242            

Stars & Canadiennes Montréal  

  • Match: 179      
  • Buts: 131      
  • Aides: 183      
  • Points: 314            

Véritable championne

Partout où elle est passée, la no 13 a gagné. Que ce soit dans les rangs collégiaux aux États-Unis, les tournois internationaux, la ligue professionnelle féminine ou les Jeux olympiques. Elle a connu la gloire à ses quatre rendez-vous olympiques, marquant au passage 9 buts en 20 matchs. La hockeyeuse québécoise la plus décorée aux JO a été un pilier de la formation nationale. 

Ayant représenté l’unifolié durant 17 ans, l’attaquante de 5 pi 11 po a été une actrice privilégiée des plus grands moments de l’histoire du hockey féminin. « On regarde beaucoup les Jeux, mais notre show, c’est le championnat du monde. Chaque année, on se prépare pour ce tournoi. Mon but en prolongation en finale du championnat en 2012, à Burlington, c’est mon moment privilégié. Personnellement, j’y ai vécu ma plus grande hystérie, ensevelie sous la pile de mes coéquipières. » En 59 matchs de championnat mondial, elle a amassé 68 points et 12 médailles, dont six d’or. À cela s’ajoutent ses exploits dans la ligue féminine canadienne, où elle a gagné quatre championnats. 

6. Manon Rhéaume    

  • Gardienne – 49 ans       
  • Pionnière du hockey féminin      
  • 1re femme à avoir joué dans la LHJMQ       
  • Seule femme à avoir joué dans la LNH            
Les 10 plus grandes joueuses de hockey dans l’histoire du Québec
Photo d'archives

1 médaille olympique  

  • Argent: 1            

2 médailles au champ. du monde  

  • Or: 2      

Trois-Rivières (LHJMQ)  

  • Matchs: 1      
  • Moy. buts/match: 10,55        
  • Eff.: ,750            

Équipe Canada (JO)  

  • Matchs: 8      
  • Moy. buts/match: 8         
  • Eff.: ,926            

Équipe Canada (total)  

  • Matchs: 30      
  • Moy. buts/match: 1,65        
  • Eff.: ,903             

IHL*  

  • Matchs: 5      
  • Moy. buts/match: 5,55        
  • Eff.: ,815             

ECHL*   

  • Matchs: 9      
  • Moy. buts/match: 4,31        
  • Eff.: ,878              

WCHL   

  • Matchs: 11      
  • Moy. buts/match: 5,65        
  • Eff.: ,868              

Une guerrière chez les hommes

Sans son aventure dans le hockey masculin, qui sait quand et comment une femme aurait enfin obtenu une chance ? Quand une femme perce maintenant l’univers sportif masculin, l’histoire de la Québécoise revient inévitablement sur le tapis. Manon Rhéaume a fait tomber une première barrière le soir du 26 novembre 1991 à Trois-Rivières, en venant en relève à Jocelyn
Thibault face aux Bisons de Granby, dans un match de la LHJMQ. Puis, elle a obtenu l’automne suivant un essai chez le Lightning de Tampa Bay en faisant tomber une autre gigantesque barrière. Elle est devenue la première femme à poser un patin sur la glace dans un match de la LNH. Elle est aussi la première à avoir signé un contrat pro. « À Tampa, malgré tout ce qu’on a entendu, on ne m’a pas donné gratuitement ma chance. Je l’ai gagnée. Et j’ai foncé, car je ne voulais pas vivre dans le regret. Chaque fois que quelqu’un brise la glace, ça aide les autres. »

Entourée d’hommes et de vedettes, Rhéaume a ensuite roulé sa bosse dans les ligues mineures durant trois saisons. « J’ai accepté mon rôle de troisième gardien, car je pouvais jouer dans un haut calibre et gagner ma vie. La patinoire, c’était mon happy place et les gars voyaient que j’étais passionnée. » 

7. Charline Labonté    

  • Gardienne – 38 ans         
  • 1re femme repêchée dans la LHJMQ                
Les 10 plus grandes joueuses de hockey dans l’histoire du Québec
Photo d'archives

3 médailles olympiques  

  • Or: 3                

8 médailles au champ. du monde  

  • Or: 2        
  • Argent: 6                

1 coupe Clarkson

3 championnats USports 

Bathurst (LHJMQ)  

  • Matchs: 28        
  • Moy. buts/match: 5,26        
  • Eff.: ,839        
  • Victoires: 4                

McGill (USports)  

  • Matchs: 174        
  • Moy. buts/match: 1,00        
  • Eff.: 947        
  • Victoires: 155                

Équipe Canada (JO)  

  • Matchs: 24        
  • Moy. buts/match: 0,80        
  • Eff.: ,957        
  • Victoires: 5                

Équipe Canada (total)  

  • Matchs: 61        
  • Moy. buts/match: 1,51        
  • Eff.: ,919        
  • Victoires: 45                

Stars Montréal  

  • Matchs: 24        
  • Moy. buts/match: 0,80        
  • Eff.: ,929        
  • Victoires: 56                

Maîtresse de son destin

Durant 7 de ses 11 années au sein de l’équipe nationale, Labonté a partagé le filet avec nulle autre que Kim St-Pierre, son idole de jeunesse. Elle a appris de la meilleure dans une compétition saine, intense et victorieuse. 

Parmi tous les faits saillants de sa carrière durant laquelle elle a remporté trois fois l’or olympique, protéger le filet canadien en finale à Turin, devant sa famille, représente son meilleur moment. 

Malgré son imposante collection, celle qui est la première femme à être repêchée dans un encan de la LHJMQ (1999) a réalisé son plus bel exploit... sur les bancs d’école ! Au fil de sa carrière dans l’équipe nationale, elle a réussi à poursuivre ses études et elle a obtenu sa maîtrise en psychologie du sport. « L’école n’a jamais été facile pour moi. J’ai obtenu mon diplôme en même temps que tout le monde pendant que je jouais sur les scènes universitaires et internationales. Au-delà du hockey, il y a aussi les objectifs personnels. C’est aussi important que de gagner une médaille. » 

8. Mélodie Daoust   

  • Attaquante – 29 ans                 
Les 10 plus grandes joueuses de hockey dans l’histoire du Québec
Photo d'archives

2 médailles olympiques   

  • Or: 1   
  • Argent: 1      

1 médaille au champ. du monde  

  • Bronze: 1                

2 médailles au champ. du monde M18  

  • Or: 1        
  • Argent: 1                

1 championnat USports 

McGill (USports)  

  • Match: 79        
  • Buts: 71        
  • Aides: 96        
  • Points: 167                

Équipe Canada (JO) 10 3 5 8        

  • Match: 10        
  • Buts: 3        
  • Aides: 5        
  • Points: 8                

Équipe Canada (total)  

  • Match: 51        
  • Buts: 11        
  • Aides: 21        
  • Points: 32                

Stars & Canadiennes Montréal  

  • Match: 20        
  • Buts: 13        
  • Aides: 15        
  • Points: 28                

Détonation nationale

L’attaquante n’a pas encore mis un point final à sa carrière, loin de là. Ses blessures maintenant choses du passé, Daoust entend occuper un rôle important au sein de la formation canadienne. La joueuse la plus utile du tournoi olympique à Pyeongchang en 2018 y avait amassé 7 points pour finalement hériter de la médaille d’argent. 

Un fait demeure, elle était la seule représentante du réseau universitaire canadien au sein de cette équipe olympique. Une véritable détonation. « C’est intimidant de regarder l’alignement et de voir toutes ces joueuses provenant de grands programmes américains. Quand j’ai opté pour jouer à McGill, mon objectif était de goûter aux Olympiques. J’y suis arrivée et j’ai prouvé que le système universitaire du Canada doit être bien considéré. » 

C’est avec les Martlets qu’elle a su ajouter plusieurs outils nécessaires pour grimper sur l’équipe nationale. 

9. Thérèse Brisson   

  • Défenseure – 54 ans         
  • Pionnière du hockey féminin                
Les 10 plus grandes joueuses de hockey dans l’histoire du Québec
Photo d'archives

2 médailles olympiques   

  • Or: 1        
  • Argent: 1                

6 médailles au champ. du monde   

  • Or: 6                

Équipe Canada (JO)  

  • Match: 11        
  • Buts: 7        
  • Aides: 5        
  • Points: 12                

Équipe Canada (total)  

  • Match: 112        
  • Buts: 20        
  • Aides: 53        
  • Points: 73                

Sans pitié à la ligne bleue

Comme Danielle Goyette et France St-Louis, Thérèse Brisson figure parmi les pionnières de son sport. De l’avis de plusieurs coéquipières, elle est la plus féroce et solide défenseure de l’histoire de l’équipe nationale. Robuste, cette ancienne joueuse de ringuette savait aussi se démarquer à l’attaque. Selon sa fiche canadienne, elle a amassé 73 points à ses 112 matchs internationaux au sein de l’unifolié, ce qui lui confère le second rang dans l’histoire chez les défenseures derrière Geraldine Heany. Autour du cou, elle compte une médaille d’or olympique (2002) et une autre d’argent (1998). Elle avait amassé 7 points en 6 matchs à Nagano, ce qui lui avait valu le titre de meilleure défenseure du tournoi.  

10. Sarah Vaillancourt   

  • Attaquante – 35 ans                 
Les 10 plus grandes joueuses de hockey dans l’histoire du Québec
Photo d'archives

2 médailles olympiques   

  • Or: 1        
  • Argent: 1                

6 médailles au champ. du monde  

  • Or: 1        
  • Argent: 5                

2 coupes Clarkson 

Harvard (NCAA)  

  • Match: 122        
  • Buts: 106        
  • Aides: 136        
  • Points: 242                

Équipe Canada (JO)  

  • Match: 10        
  • Buts: 5        
  • Aides: 9        
  • Points: 14                

Équipe Canada (total)  

  • Match: 107        
  • Buts: 45        
  • Aides: 53        
  • Points: 98                

Stars Montréal  

  • Match: 62        
  • Buts: 43        
  • Aides: 61        
  • Points: 104                

Des souvenirs pour la vie

Ayant évolué au sein de l’équipe olympique à deux reprises, en 2006 et 2010, l’attaquante est la cinquième joueuse québécoise la plus productive de l’histoire sur la scène internationale grâce à ses 45 buts et 98 points en 107 matchs dans l’uniforme canadien. La hockeyeuse de Sherbrooke garde des souvenirs impérissables de ses années olympiques et de cette médaille d’or remportée à Vancouver.