/entertainment/music
Navigation

La musique de retour dans les salles de Québec, enfin!

Les salles de Québec ont accueilli leurs premiers spectateurs en cinq mois, jeudi soir

Spectacle de Roch Voisine au théâtre du Capitole de Quebec, jeudi le 11 mars 2021. 
STEVENS LEBLANC/JOURNAL DE QUEBEC/AGENCE QMI)
Photo Stevens LeBlanc Spectacle de Roch Voisine au théâtre du Capitole de Quebec, jeudi le 11 mars 2021. STEVENS LEBLANC/JOURNAL DE QUEBEC/AGENCE QMI)

Coup d'oeil sur cet article

Après des mois de spectacles en virtuel, la musique a de nouveau fait vibrer Québec dans ses salles jeudi soir. Pendant que 225 personnes étaient suspendues aux lèvres de Fred Pellerin au Palais Montcalm, Roch Voisine enchaînait ses succès en formule acoustique sur la scène du Capitole. Une reprise tout en douceur appréciée de tous.

Six nouvelles régions qui ont basculé en zones orange peuvent, depuis lundi, accueillir de nouveau les spectateurs dans les salles. Mais dans la capitale, c’est seulement jeudi soir que la reprise a été officialisée, dans la fébrilité.  

Fred Pellerin
Photo Stevens LeBlanc
Fred Pellerin

Juste avant d’entrer au Capitole, un couple de spectateurs témoignait son bonheur de pouvoir «enfin sortir». Une spectatrice a lâché un «oh yeah!» bien senti, comme un cri de soulagement, quand Roch Voisine s’installait sur la scène avant de lancer la soirée avec la chanson au titre de circonstance On The Road Again.  

Roch Voisine
Photo Stevens LeBlanc
Roch Voisine

Quelque 200 personnes ont retrouvé un semblant de normalité dans un Capitole qui peut en contenir habituellement 1150. Même si on était loin des ambiances d'autrefois, ça semblait faire une éternité qu'on ne s'était pas rassemblé de la sorte, et le petit brin de chaleur humaine qu'on y a trouvé a été fort apprécié. «Si vous saviez comment on est content d’être ici», a dit d’emblée Roch Voisine, qui a donné ses derniers concerts au maximum de leur capacité ironiquement les 11 et 12 mars 2020, justement à Québec.  

Spectacle de Roch Voisine au théâtre du Capitole de Quebec, jeudi le 11 mars 2021. 
STEVENS LEBLANC/JOURNAL DE QUEBEC/AGENCE QMI)
Stevens LeBlanc/JOURNAL DE QUEBEC
Spectacle de Roch Voisine au théâtre du Capitole de Quebec, jeudi le 11 mars 2021. STEVENS LEBLANC/JOURNAL DE QUEBEC/AGENCE QMI)

Sa tournée acoustique devrait être terminée depuis un an, mais puisque la formule est intime, elle se prête parfaitement au contexte COVID et ses jauges réduites, confiait-il au Journal avant le spectacle. «Les gens sont motivés de venir, on le sent que c’est apprécié, a-t-il ajouté. On est psychologiquement préparés à ce qu'il n'y ait pas 800 personnes.»

Spectacle de Roch Voisine au théâtre du Capitole de Quebec, jeudi le 11 mars 2021. 
STEVENS LEBLANC/JOURNAL DE QUEBEC/AGENCE QMI)
Photo Stevens LeBlanc

Le bonheur était palpable aussi chez les deux musiciens qui l’accompagnent, le guitariste Jean-Sébastien Baciu et le claviériste Gabriel Bertrand Gagnon, qui retrouvaient jeudi leur métier après une année difficile, extrêmement pauvre en contrats, ont-ils dit en marge du concert.

«Ce soir, je me sens chez moi, a laissé tomber Gabriel Bertrand Gagnon. Je me sens plus reconnaissant que jamais de faire de la musique. J’ai été chanceux de pouvoir travailler autant dans les dix dernières années. Le fait d’être à l’arrêt, ça nous fait prendre conscience d’en profiter, parce qu’on ne sait pas ce qui peut arriver.»

Le couvre-feu, une contrainte

Le Capitole, lui, n’avait pas vu de spectateurs depuis la dernière représentation de Révolution, le 5 mars 2020. Non, il n’y avait pas d’ambiance électrisante, mais plutôt une atmosphère douce, quasi magique, qui laissait place à une écoute religieuse de la part des spectateurs qui selon nos observations, respectaient les règles sanitaires à la lettre.  

D’ailleurs, ils étaient appelés à respecter de nouvelles règles comme le port obligatoire du masque de procédure en tout temps. Malgré sa configuration cabaret, il est également interdit au Capitole de faire le service aux tables, puisqu’il n’est pas permis de boire et de manger dans les salles. 

Au Palais Montcalm, «on va être hyper strict sur les mesures, a fait savoir jeudi sa directrice générale, Sylvie Roberge. Nos préposés vont ouvrir grand les yeux.» 

Spectacle de Roch Voisine au théâtre du Capitole de Quebec, jeudi le 11 mars 2021. 
STEVENS LEBLANC/JOURNAL DE QUEBEC/AGENCE QMI)
Photo Stevens LeBlanc

La directrice du Capitole, Dominique Thomas, espère quant à elle que certaines mesures s’assoupliront dans un avenir rapproché. «J’espère qu’on ne sera pas là-dedans très longtemps, a-t-elle dit. Le couvre-feu à 21h30, ça nous nuit. C’est la pire contrainte à mon avis. Les gens qui restent trop loin, c’est un stress.» 

D’ailleurs, jeudi soir, plusieurs personnes quittaient la salle à 20h45, alors que Roch Voisine entamait à peine son rappel. Des spectateurs se tenaient également debout à l’arrière, le manteau sur le dos, prêts à quitter. Le spectacle avait débuté vers 19h10. Alors message aux artistes: soyez concis!