/news/transports
Navigation

Réseau structurant: «Tout le monde travaille très fort», dit Labeaume après sa rencontre avec Bonnardel

Le maire de Québec, Régis Labeaume
Photo Dominique Lelièvre Le maire de Québec, Régis Labeaume

Coup d'oeil sur cet article

Moins de trois semaines après avoir livré le fond de sa pensée, le maire de Québec était beaucoup moins bavard au sujet de ses échanges avec le gouvernement concernant le tramway, jeudi après-midi.

• À lire aussi: Tramway de Québec: le maire Labeaume rencontrera les ministres Bonnardel et Guilbault «d’ici la fin de la semaine»

Régis Labeaume a évité de dévoiler la teneur de ses dernières discussions à la sortie d’une rencontre d’une heure trente avec les ministres François Bonnardel et Geneviève Guilbault.

«Je ne n’ai pas de commentaire à faire. Je peux juste vous dire que tout le monde travaille très fort», a affirmé M. Labeaume en quittant l’édifice du boulevard René-Lévesque qui abrite des bureaux du ministère des Transports.

Questionné à savoir s’il était satisfait des échanges, il a simplement ajouté qu’il ne souhaitait pas «qualifier» la réunion.

«Rencontre positive»

M. Bonnardel a tout de même affiché son optimisme en signalant qu’il avait eu une «rencontre positive» avec le maire et sa collègue, la vice-première ministre, dans un gazouillis sur Twitter.

«Nous avons présenté notre proposition à la Ville, qui nous a également présenté la sienne. Nous poursuivons nos travaux», a fait savoir le ministre des Transports.

Cette rencontre devrait, en toute logique, permettre prochainement la tenue d’un entretien avec le premier ministre François Legault que le maire a sollicité dans la semaine du 22 février pour dénouer l’impasse.

M. Legault avait rapidement accepté l’invitation, à la condition que le maire voie d’abord son ministre des Transports.

M. Labeaume a répété, plus tôt cette semaine, que dans son esprit, une rencontre avec le premier ministre est à venir.

Le désaccord entre la Ville et le gouvernement porte essentiellement sur les extrémités du mégaprojet.

Le 22 février, lors d’une longue conférence de presse, le maire a accusé le gouvernement d’avoir changé son fusil d’épaule pour proposer une nouvelle mouture du tramway qui coupait pratiquement de moitié le tracé proposé.

Qui sont les hommes et les femmes derrière nos politiciens? Emmanuelle présente... un balado animé par Emmanuelle Latraverse.

Compromis

M. Labeaume a répété mercredi que le secteur Le Gendre, dans l’ouest, lui est cher. Il a alors mentionné vouloir revenir à la charge avec un compromis «logique» permettant de lancer l’appel de propositions rapidement.

Selon des informations de Radio-Canada, cette nouvelle proposition de l’administration Labeaume amputerait le tracé de la portion prévue sur la 1re Avenue à Limoilou.

Le tramway filerait du terminus Le Gendre dans l’ouest vers le pôle Saint-Roch, où il continuerait son chemin jusqu’à D’Estimauville dans l’est, en évitant Charlesbourg.

Dans le passé, la Ville de Québec a déjà dit être prête à voir le tramway s’arrêter à la 41e Rue à Lairet.

Contacté par Le Journal, l’attaché de presse du maire Labeaume, François Moisan, n’a pas voulu confirmer ou commenter ces informations.

À VOIR AUSSI