/qubradio
Navigation

Un an plus tard: l’électrochoc de la pandémie sur la science

Rémi Quirion, scientifique en chef du Québec
Capture d'écran twitter Rémi Quirion, scientifique en chef du Québec

Coup d'oeil sur cet article

La pandémie de COVID-19 a mis les scientifiques à l’avant-scène partout dans le monde.

• À lire aussi: Un an de pandémie: «L’année où j’ai vu le plus d’adaptation se faire au niveau médical.»

Comme la nécessité est mère de l’invention, l’épidémie mondiale a amené les chercheurs à se dépasser, souligne le scientifique en chef du Québec.

«On a appris des choses de la pandémie et on espère que ça va aider dans d’autres secteurs de la recherche», a affirmé Rémi Quirion au micro de Richard Martineau.

Et les chercheurs ont changé leurs façons de faire dans l’urgence. 

En émergence depuis quelques années, le mouvement de science ouverte, où l’on partage les données, s’est accéléré.

«On espère qu’on va garder cette façon de faire là et qu’on va continuer à collaborer entre experts de différentes régions», ajoute Rémi Quirion, rappelant que, malheureusement, d’autres pandémies sont à prévoir dans le futur.   

  • Écoutez l’entrevue de Rémi Quirion, scientifique en chef du Québec, au micro de Richard Martineau, sur QUB radio:   

À voir aussi

Visitez qub.radio pour ne rien manquer de notre programmation quotidienne et de nos baladodiffusions