/news/currentevents
Navigation

Mont-Sainte-Anne: réouverture officielle de la remontée samedi

FD-ACCIDENT MONT ST ANNE GONDOLES
Photo d'archives, Agence QMI

Coup d'oeil sur cet article

Un an plus tard, le Mont-Sainte-Anne a annoncé la réouverture de la télécabine. La remontée mécanique sera en service samedi.

• À lire aussi: Mont-Sainte-Anne: un skieur inconscient après un accident

• À lire aussi: Arrêt brusque des télécabines: action collective contre le Mont-Sainte-Anne autorisée

« Nous venons tout juste de recevoir l’approbation de la Régie du bâtiment du Québec, qui a donné son feu vert pour une réouverture officielle. Cette approbation a été reçue à la suite de l’attestation de sécurité et de conformité obtenue des ingénieurs sous-traitants. Elle confirme que la remontée mécanique est sécuritaire et pleinement fonctionnelle », a mentionné Maxime Cretin, vice-président et directeur général, région de l’Est pour RCR.

Depuis l’automne, la station a fait plusieurs mises à jour de la situation, mais sans jamais faire d’annonce.

Patience et résilience

La direction de la station a remercié la clientèle pour sa patience, sa compréhension et sa résilience à travers une période difficile.

Avec la pandémie et les règles en vigueur, la fermeture des télécabines a parfois provoqué des situations pénibles cette saison avec une attente beaucoup plus longue qu’à l’habitude. 

« Nous savons que l’attente a été longue et que le parcours a été parsemé de déceptions », a ajouté le directeur général. 

Reste à voir maintenant si des skieurs auront toujours des craintes ou des réticences à monter à bord.  

Depuis de très longs mois, la Régie du bâtiment du Québec (RBQ) interdisait l’usage des télécabines de la station Mont-Sainte-Anne, et aucune date pour la remise en service ne pouvait être avancée. 

Le 21 février 2020, un arrêt brusque des télécabines avait blessé de nombreux skieurs. Le 11 mars, un deuxième incident similaire avait aussi forcé l’évacuation de la remontée.  

La remontée demeurait inaccessible depuis ce temps. 

Les accidents de 2020 font l’objet de procédures judiciaires.