/weekend
Navigation

Reprises musicales de Damien Robitaille: un réconfort quotidien pour les confinés

Coup d'oeil sur cet article

Depuis avril 2020, c’est devenu un rituel matinal pour les confinés du Québec, d’ailleurs dans le monde, et même pour des célébrités : découvrir la reprise du jour d’un grand succès populaire concoctée par l’homme-orchestre Damien Robitaille. 

• À lire aussi: Les artistes de la pandémie

En pleine pandémie de COVID-19, il est vite devenu impossible de consulter Instagram, Facebook ou Twitter sans qu’un de nos amis ou abonnés ne partage un clip de l’artiste franco-ontarien en y ajoutant un commentaire élogieux. 

Photo Chantal Poirier

De Raymond Lévesque à David Bowie, d’Adele à Los Del Rio et Cypress Hill, Damien Robitaille ratisse large et fait le bonheur de tout le monde avec ses clips qu’il partage sur ses réseaux sociaux. 

Même des stars internationales – Jennifer Garner, le groupe Gorillaz et Zooey Deschanel pour n’en nommer que quelques-unes - sont tombées sous le charme des quelque 170 (à ce jour) ingénieuses reprises de Robitaille, parfois agrémentées d‘une apparition surprise de sa chienne Suki. 

Bref, difficile de trouver un artiste plus cool que Damien Robitaille pendant cette interminable pandémie. 

Les chansons que les gens aiment 

Cette dose de réconfort quotidienne a fait exploser sa notoriété. 

« Je n’ai jamais eu autant de contrats. Depuis décembre, la radio, la télé, ça n’arrête pas. Je refuse des trucs que je me serais mis à genoux pour les faire, il y a trois mois », confie Damien Robitaille. 

Il assure pourtant qu’il voyait « le potentiel » de son projet dès le départ. « Les tounes que je fais sont celles que les gens aiment », dit celui qui a été envahi par les demandes de faire Don’t Stop Believin’ et Bohemian Rhapsody

L’effet boule de neige a quand même été saisissant, surtout quand sa relecture de Pump Up The Jam a attiré l’attention des vedettes, à l’automne. « En deux mois, j’ai gagné 75 000 abonnés sur Instagram. Le Today Show a présenté Pump The Jam », s’enflamme-t-il. 

En devenant la coqueluche du web, Damien Robitaille s’est aussi assuré de ne pas manquer d’ouvrage quand la COVID-19 ne sera plus qu’un mauvais souvenir. « Les gens m’écrivent pour me dire qu’ils vont m’inviter au Royaume-Uni et à d’autres endroits. On me veut pour des partys privés, des mariages », dit-il, amusé. 

« Je reste authentique » 

Il n’empêche que c’est comme auteur-compositeur-interprète de ses propres chansons que Damien Robitaille a d’abord fait sa marque, au Québec. Est-il prêt à se spécialiser dans les reprises pour la suite de carrière ? 

« Pour l’instant, je vais où le vent me mène », répond-il, en admettant qu’il se pose lui-même la question.  

« Je reste authentique. Même si je fais des reprises, ça reste de la création. Je crée des arrangements. Je sens qu’à travers ça, ils découvrent ma personnalité. C’est pour cette raison que je fais des chansons connues. J’en profite pour développer un nouveau marché et peut-être que je vais écrire des tounes en anglais éventuellement. » 

Pour ce qui est de Suki, Damien Robitaille préfère ne pas l’exploiter à outrance. « Je sais qu’il y en a qui me suivent parce qu’ils veulent voir le chien, mais je ne veux pas qu’elle devienne un animal de cirque. » 

Ses clips les plus populaires  

  • Pump Up The Jam, Technotronic (463,9K)  
  • What Is Love, Haddaway (160,7 K)  
  • Macarena, Los Del Rio (79,8 K)  
  • Around The World, Daft Punk (71 ,1 K)  
  • Africa, Toto (67,3 K)  
  • Don’t Worry Be Happy, Bobby McFerrin (64,7 K)  
  • Jamming, Bob Marley and The Wailers (64,5 K)  
  • ...Baby One More Time, Britney Spears (64,3 K)  
  • I Want It That Way, Backstreet Boys (63,4 K)   
  • Insane In The Brain, Cypress Hill (63,1 K)  

Nombre de visionnements sur sa page Instagram au 8 mars 2021

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.