/news/politics
Navigation

Pressions sur le ministre Pierre Dufour: le Parti québécois veut la régulation du prix du bois

Pressions sur le ministre Pierre Dufour: le Parti québécois veut la régulation du prix du bois
Photo d'archives

Coup d'oeil sur cet article

Le Parti québécois presse le ministre des Forêts, de la Faune et des Parcs (MFFP), Pierre Dufour, de faire les efforts nécessaires pour réguler les prix du bois, qui ont triplé au cours des derniers mois.

• À lire aussi: Un gazebo en bois à 25 000$, c’est complètement fou!

• À lire aussi: Explosion des prix du bois: «Il va falloir que ça arrête»

Sylvain Roy, le porte-parole du PQ en matière de Forêts, de la Faune et des Parcs, a exhorté samedi le MFFP à imposer le principe de la résidualité, afin de protéger les forêts publiques, et aussi à s’engager pour que la hausse des prix du bois profite équitablement à tous les intervenants de la chaîne forestière.

«Est-ce que les travailleurs d’usine, les camionneurs forestiers et les producteurs de bois ont profité de l’augmentation ahurissante des prix? Poser la question, c’est y répondre: pas du tout, a martelé le député de Bonaventure dans une déclaration écrite. Si la richesse était mieux distribuée, c’est clair que l’ensemble de l’économie de nos régions en profiterait.»

Cette hausse s’est surtout fait sentir au niveau de la construction. Une maison coûtant 200 000$ à produire pourrait désormais nécessiter 30 000$ supplémentaires, soit une augmentation de près de 15%, avait rapporté cette semaine le vice-président aux Affaires publiques à l’Association des professionnels de la construction et de l’habitation du Québec (APCHQ), François Bernier.

Le prix d’un simple 2 X 4 est, entre autres, passé de 1,48$ à 6,80$ depuis le début de la pandémie, s’était plaint récemment une entrepreneure de Sherbrooke en entrevue avec TVA Nouvelles.

La forte demande des États-Unis est également un autre point soulevé par Sylvain Roy pour expliquer la hausse drastique des prix.

«Chez les Américains, l’explosion des mises en chantier, jumelée à une désertion des villes par les familles qui se font construire des maisons hors des grands centres pour faire du télétravail, fait en sorte que notre industrie est sollicitée comme jamais», a indiqué M. Roy, qui voit tant le positif que le négatif de cette situation.

Qui sont les hommes et les femmes derrière nos politiciens? Emmanuelle présente... un balado animé par Emmanuelle Latraverse.

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.