/world/opinion/columnists
Navigation

Le vaccin comme baïonnette

Coup d'oeil sur cet article

Ce n’est pas une guerre telle qu’on la conçoit normalement, mais c’est une guerre tout de même. L’arsenal est fait de seringues et de liquides concoctés en laboratoire. Les sarraus, les gants de latex et les masques N-95 servent de tenues de camouflage. Les pelotons, les bataillons, les régiments et les brigades sont peuplés d’immunologues, d’infectiologues et de pharmaciens.

Ce qui nous change d’une guerre traditionnelle, c’est que l’objectif est de... sauver des vies. Et les Chinois, dans ce conflit, ont pris une longueur d’avance. Premiers confrontés au nouveau coronavirus, ils se sont lancés les premiers dans le développement de vaccins.

Aujourd’hui, ils les partagent à travers le monde, au grand dam des Américains... qui ne le disent pas ainsi, bien sûr, puisque ce sont des vies, encore une fois, qu’on cherche à sauver. Pékin, toutefois, avec cette diplomatie du vaccin, raffermit et étend son influence.

Les États-Unis célèbrent ces jours-ci le succès de leur vaccination avec l’annonce d’objectifs toujours plus ambitieux : tous les adultes américains, admissibles à un vaccin d’ici le 1er mai ; la reprise des partys (à petite échelle) le 4 juillet, fête de l’Indépendance.

SECOUER L’« AMERICA FIRST »

Joe Biden, à la présidence, a perpétué la frilosité et le populisme de la politique de vaccination de Donald Trump : les Américains et rien que les Américains. Pendant ce temps, 31 pays se laissaient charmer par les Chinois et acceptaient une version de leurs quatre vaccins.

Même réussite pour les Russes qui ont développé les réflexes de ce type de diplomatie tout au long de la guerre froide : ils ont accru leur capital de prestige et de bonne volonté en distribuant leur vaccin Spoutnik V dans plus de 50 pays, dont plusieurs alliés traditionnels des États-Unis, de l’Égypte au Mexique.

Les Américains semblent lentement se réveiller. Une réunion virtuelle vendredi des partenaires du « Quad » – États-Unis, Japon, Inde et Australie – a abouti à une première riposte à la campagne chinoise de vaccination. Washington et Tokyo financeront la production en Inde du vaccin de Johnson & Johnson qui sera, par la suite, distribué par l’Australie à travers l’Asie du Sud-Est.

LA VACCINATION COMME MANŒUVRE DIPLOMATIQUE

Les Chinois aiment affirmer que cette diplomatie du vaccin ne tient pas tant à l’influence acquise, mais à une volonté « de partager les ressources pour le bien-être mondial collectif ». Qui peut être contre la vertu ?

Sauf que Pékin est loin d’être aussi désintéressé. Jeudi, le Comité international olympique a accepté son offre de vacciner tous les athlètes aux Jeux de Tokyo l’été prochain, puis tous ceux qui participeront aux Jeux d’hiver de février 2022 dans la capitale chinoise. Tout cela d’ailleurs payé par le CIO.

La Chine fait ainsi d’une pierre deux coups : elle se montre efficace et généreuse, tout en coupant l’herbe sous le pied à ceux qui appellent au boycottage des Jeux de Pékin pour son horrible bilan en matière de respect des droits de la personne, notamment ceux des Ouïghours. Comme l’arbre qui cache la forêt, le vaccin cache les malades qu’on ne veut pas montrer. 


Nombre total de doses administrées  

  • États-Unis: 101,1 millions
  •  Chine: 52,5 millions
  •  Inde: 28,2 millions
  •  Israël: 9,2 millions
  •  Canada: 2,83 millions
  •  Québec: 681 487

Pourcentage de la population ayant reçu au moins une dose de vaccin  

  • Israël: 59,1 %
  • Royaume-Uni: 34,3 %
  • Chili: 25 %
  • États-Unis: 19,7 %
  • Québec: 8 %
  • Allemagne: 7,3 %
  • France: 6, 7 %
  • Canada: 5,9 %
  • Russie: 3,7 %

Pourcentage de la population pleinement vaccinée  

  • Israël: 47,3 %
  • Émirats arabes unis: 22,1 %
  • États-Unis: 10,5 %
  • Chili: 9,1 %
  • Allemagne: 3,3 %
  • France: 3,2 % 
  • Royaume-Uni: 2,1 %
  • Canada: 1,6 %
  • Russie: 1,4 %

Doses de vaccins contre la Covid-19 administrées par 100 habitants  

  • Israël: 106,42
  • Royaume-Uni: 36,47
  • Chili: 34,09
  • États-Unis: 30,24
  • Allemagne: 10,58
  • France: 9,91
  • Québec: 7,95
  • Canada: 7,5
  • Russie: 5,1