/weekend
Navigation

La carrière de Diane Dufresne en cinq photos souvenirs

0313 Photos souvenirs Diane Dufresne
Photo courtoisie, Carole Dufresne

Coup d'oeil sur cet article

Consécration 

0313 Photos souvenirs Diane Dufresne
Photo d’archives

En 1977, il y a 44 ans ! Diane Dufresne, 33 ans. La chanteuse remportait avec joie un important trophée du Haut Comité de la langue française, dans le cadre de la Jeune Chanson 77, en France, même si la rumeur voulait qu’elle refuse cet honneur. Cette année-là, elle triomphait à l’Élysée-Montmartre, puis à l’Olympia de Paris un an plus tard. C’était quelques années après sa consécration québécoise.

Deux grandes 

0313 Photos souvenirs Diane Dufresne
Photo d’archives

L’actrice Geneviève Bujold venue saluer Diane Dufresne avant son départ pour la France, à l’automne 1973. Ce n’était pas la première fois que la chanteuse partait courtiser les Français. Déjà toute jeune, à l’âge de 18 ans, elle s’était envolée pour Paris afin d’étudier le chant et l’art dramatique, puis vers la fin des années 60, on l’avait engagée dans les cabarets parisiens où elle chantait Vigneault, Ferland et Léveillée.

Complices 

0313 Photos souvenirs Diane Dufresne
Photo d’archives

Avec son collaborateur de longue date, Luc Plamondon. Au cours des années 70 et 80, il lui écrira les paroles de plusieurs de ses grands succès, sur des musiques de François Cousineau, notamment Tiens-toé ben j’arrive, J’ai rencontré l’homme de ma vie, Pars pas sans m’dire bye-bye, Les hauts et les bas d’une hôtesse de l’air.

Prouesse 

0313 Photos souvenirs Diane Dufresne
Photo d’archives

Devant le Stade olympique de Montréal à l’été 1984, alors que la chanteuse s’apprêtait à y présenter son spectacle Magie rose, devant 55 000 personnes habillées en rose, un exploit qu’aucun autre artiste québécois ne réalisera. Cet événement demeure aujourd’hui l’un des plus marquants de la musique au Québec.

Entre Montréal et Paris 

0313 Photos souvenirs Diane Dufresne
Photo d’archives

La chanteuse entourée de Nanette Workman, Robert Charlebois et Claude Dubois, en 1979, alors qu’ils participaient au spectacle inaugurant le nouvel aménagement du Vieux-Port de Montréal. Cette même année, Diane Dufresne incarnait Stella Spotlight durant un mois au Palais des congrès de Paris, lors des premières méga-représentations du spectacle Starmania de Plamondon/Berger, entourée de 40 chanteurs, danseurs et musiciens.


Le Centre d’art Diane-Dufresne (à Repentigny) présente deux expositions jusqu’au 3 avril, dont Dans les yeux de ma sœur, une sélection de photographies (photo) captées par la sœur de la chanteuse, Carole Dufresne, qui a eu un accès privilégié aux coulisses du tournage du magnifique vidéoclip de la chanteuse Comme un damné, auquel ont participé l’artiste Armand Vaillancourt et le danseur Célestin Boutin. Conçu avec le commissaire Richard Langevin (conjoint de Diane). Voir ville.repentigny.qc.ca/cadd.

La seconde exposition Points de vue : une collection en évolution propose un corpus d’œuvres d’art unique de plusieurs artistes, dont Diane Dufresne, Jean-Paul Mousseau, Marcelle Ferron, Marc Séguin et Zïlon.

Diane Dufresne a récemment lancé le projet Pulsart, invitant des artistes des quatre coins du Québec à créer une œuvre. 160 artistes ont répondu à l’appel et leurs œuvres sont projetées à l’Espace culturel de Repentigny.

La chanteuse compte terminer les trois dernières représentations de sa tournée de spectacles symphoniques De concert avec vous, dès que possible.