/news/green
Navigation

Aires protégées: le ministre Dufour accusé de déformer la loi

Aires protégées: le ministre Dufour accusé de déformer la loi
Photo d'archives

Coup d'oeil sur cet article

L’organisme Nature Québec s’inquiète de propos tenus par le ministre des Forêts, de la Faune et des Parcs, Pierre Dufour, qu’il interprète comme une «déformation» d’une nouvelle loi adoptée par le gouvernement pour protéger le territoire.

• À lire aussi: Forêt: des vieilles pratiques à repenser

Le ministre reconnaît que son ministère s’est opposé à la création d’aires protégées dans le passé, selon ce qu’a rapporté Le Journal de Québec, dimanche.

  • Écoutez l'analyse de Caroline St-Hilaire et d'Antoine Robitaille avec Benoit Dutrizac sur QUB Radio:

Pour certaines d’entre elles, «on n’est pas prêt à aller de l’avant, c’est sûr», a-t-il dit. Il compte sur une loi récemment adoptée pour créer des aires protégées moins restrictives, autorisant la foresterie «à petit débit». «C’est cette catégorie d’aires qu’on aimerait pour faire des aires protégées au sud», a-t-il précisé.

Or, ces propos traduisent «un manque flagrant de compréhension des dirigeants du ministère des Forêts en matière de conservation de la biodiversité et de catégories d’aires protégées», affirme Nature Québec dans un communiqué diffusé lundi.

«[Cette catégorie d’aires protégées] doit servir à établir, par exemple, des zones tampons ou permettre une restauration écologique active. En aucun cas cet outil ne doit être utilisé pour empêcher ou freiner la création d’aires protégées strictes représentatives des forêts naturelles du sud du Québec», y explique Louis Bélanger, professeur retraité de la Faculté de Foresterie de l’Université Laval et coresponsable de la commission Forêt de Nature Québec.

«Le ministre Dufour cherche maintenant à dénaturer la nouvelle Loi sur la conservation du patrimoine naturel et la catégorie d’aire protégée d’utilisation durable pour qu’elles cadrent avec son dogme d’aucune perte de possibilité forestière», dénonce pour sa part la directrice générale de Nature Québec, Alice-Anne Simard.

Qui sont les hommes et les femmes derrière nos politiciens? Emmanuelle présente... un balado animé par Emmanuelle Latraverse.