/sports/others
Navigation

Natation artistique: l’organisme provincial dénonce son homologue national

Natation artistique: l’organisme provincial dénonce son homologue national
Photo AFP

Coup d'oeil sur cet article

Dans une lettre intitulée « Il faut que ça change », les dirigeantes de Natation artistique Québec (NAQ) saluent le courage des cinq nageuses qui ont intenté une action collective et dénoncent un problème qu’elles qualifient de systémique au sein de Natation artistique Canada (NAC).

• À lire aussi: Action collective: Natation artistique Canada fait son mea culpa

• À lire aussi: Cinq ex-nageuses intentent un recours collectif contre Natation artistique Canada

• À lire aussi: Natation artistique Canada: un appel à l’aide ignoré à l'époque

Qualifiant de cri du cœur la sortie des cinq nageuses, la présidente Éléna Thibault et la directrice générale Julie Vézina déplorent la situation qui prévaut chez Natation artistique Canada ainsi que la culture de l’organisme. 

« À nos yeux, les éléments exprimés dans la demande de recours collectif démontrent un problème systémique ancré depuis de nombreuses années, un problème qui dépasse les politiques écrites, qui dépasse la seule équipe d’entraîneurs. Il nous est impératif d’obtenir l’assurance que Natation Artistique Canada prendra ses responsabilités envers ses membres actuels et futurs. »

Culture déficiente

Les dirigeantes de NAQ estiment que les changements de l’automne sont largement insuffisants. « Malgré une analyse du contexte et de la situation menée l’automne dernier et dont les conclusions extrêmement perturbantes ont été annoncées en novembre, les changements mis en place depuis nous semblent nettement insuffisants et ne nous permettent pas de croire que l’occasion a été saisie de faire un réel examen de conscience. Cela aurait pourtant permis d’implanter un changement concret et permanent qui aurait mis un terme une fois pour toutes à un problème systémique, à une culture déficiente et néfaste pour les athlètes et pour de nombreux acteurs du milieu. »

  • Écoutez l'entrevue de Gabrielle Boisvert avec Benoit Dutrizac sur QUB Radio:  

De concert avec Sports Québec, Sport’Aide et Égale Action, qui ont cosigné la lettre, NAQ souhaite un plan d’action clair et de la transparence. « Nous voulons des réponses franches aux questions. Nous voulons un plan d’action concret, fiable et réfléchi par des professionnels externes à la natation artistique et indépendants. Nous voulons plus de transparence et d’authenticité. Nous voulons un changement profond qui perdurera pour les années à venir. »

Des changements s’imposent

NAQ veut être un chef de file dans la promotion d’un milieu sportif sain et sécuritaire. « En intégrant l’audace à nos valeurs en 2019, nous avons déterminé que nous souhaitions devenir un chef de file en matière de gestion sportive. Notre prise de position aujourd’hui va en ce sens. Nous ne nous satisferons pas de ce qui a été fait. Nous aspirons à un changement de culture pour tous nos athlètes et entraîneures et nous avons les mêmes attentes envers la fédération nationale. »