/news/coronavirus
Navigation

Volte-face du Comité d'immunisation sur l'AstraZeneca

Coup d'oeil sur cet article

Allant à contre-courant des pays européens, le Comité consultatif national de l'immunisation (CCNI) élargira ses recommandations mardi pour que le vaccin contre la COVID-19 d'AstraZenenca soit déployé plus largement, a révélé CBC News lundi.

• À lire aussi: AstraZeneca: Trudeau et Legault se font rassurants

• À lire aussi: Vaccin d’AstraZeneca: beaucoup d’inquiétudes, mais aucune preuve d’un danger spécifique

Selon le diffuseur public, le CCNI a décidé de se raviser et de conseiller que les personnes de plus de 65 ans puissent avoir accès au vaccin controversé.

À ce jour, le CCNI recommandait que le vaccin d'AstraZeneca soit administré seulement aux personnes de moins de 65 ans en raison de craintes liées à son efficacité, mais aussi aux effets secondaires potentiels répertoriés à ce jour.

La majorité des provinces ont décidé de s'en tenir aux recommandations du Comité pour le moment, à l'exception notable du Québec qui a ajouté le vaccin d'AstraZeneca à ceux de Pfizer-BioNTech et de Moderna dans sa campagne de vaccination massive, sans distinction d'âge. Le gouvernement martèle depuis des jours et a réitéré, lundi, que le produit développé au Royaume-Uni et en Suède est sécuritaire.

Ce faisant, le CCNI ira à contrecourant de la tendance mondiale qui préconise la prudence face au vaccin. À ce jour, une dizaine de pays, incluant l'Allemagne et la France, ont suspendu son utilisation le temps d'enquêter sur des cas de formation de caillots sanguins chez des patients qui ont reçu une dose du vaccin d'AstraZeneca. 

  • Écoutez La rencontre Dutrizac-Dumont sur QUB radio:  

Situation au Québec

En date du

Cas confirmés

Total

Décès

Total

Vaccins administrés

Total 84 837+ 9 264

Tests effectués

Total 5 195 725+ 35 114

Hospitalisations

Total

Soins intensifs

Total

Voir tous les chiffres