/news/coronavirus
Navigation

Tous les Québécois qui le veulent seront vaccinés pour la fête nationale, dit Legault

L’été s’annonce moins moche que celui de l’an dernier

Coup d'oeil sur cet article

Raison de plus de rêver à l’été : d’ici le 24 juin, tous les Québécois qui le désirent auront reçu une dose de vaccin contre le coronavirus, a promis le premier ministre François Legault.

• À lire aussi: Restrictions sanitaires: Québec donne un peu d’oxygène

• À lire aussi: On vaccine... mais pas vite

« Ça ne veut pas dire que tout va être permis, mais quand même, on devrait avoir une plus belle fête nationale que l’an dernier et un été plus positif », a-t-il lancé hier en conférence de presse.

Même si l’opération de vaccination au Québec a avancé lentement jusqu’ici, le gouvernement croit qu’il pourra réaliser cet objectif grâce à l’appui de 1500 pharmacies, qui commenceront graduellement à administrer des doses.

« On n’a pas encore intégré les pharmacies. On se prépare à monter en puissance », a expliqué le ministre de la Santé, Christian Dubé. 

  • Écoutez La rencontre Dutrizac-Dumont sur QUB radio:  

Les vulnérables : d’ici un mois 

Autre élément positif : tous les 65 ans et plus qui le veulent seront vaccinés d’ici un mois. Ce sont les personnes les plus vulnérables à la COVID-19, et celles qui risquent le plus d’en mourir ou d’être hospitalisées. Il faut toutefois compter de trois à quatre semaines après l’administration du vaccin avant que l’immunité se fasse sentir.

M. Dubé a d’ailleurs lancé le message aux aînés dans les résidences pour personne âgée : attendez avant de vous coller. « Quand les gens sont vaccinés, ils sont un petit peu trop joyeux », a-t-il dit.

Double message d’espoir : le gouvernement Legault a également donné un peu d’oxygène aux Québécois en repoussant l’heure du couvre-feu en zone rouge, et en permettant aux élèves de secondaire trois, quatre et cinq d’aller à l’école à plein temps en zone orange, et ce, malgré la menace d’une troisième vague qui plane toujours.  

Des millions de gens à vacciner

La tâche qui s’annonce ne sera toutefois pas mince. Comme le montre notre graphique, la quantité de Québécois qu’il reste à vacciner est très élevée. Plus de 4,3 millions, a souligné le ministre Dubé.

Seulement dans la catégorie des 65 ans et plus – le groupe prioritaire –, 350 000 personnes doivent recevoir une dose pour arriver à un « pourcentage cible » de 75 % de vaccinés. C’est plus que l’ensemble des résidents de la ville de Gatineau, la quatrième plus grosse ville du Québec.

Mais les prévisions de Québec sont là : si la tendance se maintient dans les livraisons du gouvernement fédéral, la première dose sera donnée à tout le monde qui lèvera la main, et ce, avant la Saint-Jean.

Pour l’instant, le record de vaccination a été atteint vendredi dernier avec 34 000 doses administrées. Ce n’est pas suffisant pour remporter cette course contre la montre.

  • Écoutez l’entrevue de Maude Laberge, chercheuse en Santé des populations et pratiques optimales en santé

Grâce aux pharmaciens

Québec compte sur deux atouts. Dès le 5 avril, il y aura 1000 pharmacies qui participeront à l’effort de vaccination dans la très grande région de Montréal.

Puis à la mi-avril, ce sera 1500 pharmacies sur l’ensemble du territoire québécois.

Il y aura également le soutien des grandes entreprises, pour vacciner leurs employés.

Les enfants ne sont pas inclus dans le calcul du gouvernement, mais pourraient un jour être vaccinés, si les études sont concluantes. 

Qui sont les hommes et les femmes derrière nos politiciens? Emmanuelle présente... un balado animé par Emmanuelle Latraverse.

Situation au Québec

En date du

Cas confirmés

Total

Décès

Total

Vaccins administrés

Total 84 837+ 9 264

Tests effectués

Total 5 195 725+ 35 114

Hospitalisations

Total

Soins intensifs

Total

Voir tous les chiffres