/news/health
Navigation

Le vapotage toujours populaire chez les jeunes

Coup d'oeil sur cet article

Le vapotage reste populaire chez les jeunes Canadiens, mais les plus de 25 ans préfèrent la cigarette, même si son usage a reculé au pays depuis 2019, démontre une étude de Statistique Canada.

Ce sont là quelques-unes des tendances rapportées dans l'Enquête canadienne sur le tabac et la nicotine publiée mercredi. Le rapport annuel fait état de différences intergénérationnelles en ce qui concerne le vapotage, bien que plusieurs données soient demeurées stables de 2019 à 2020.

En 2020, environ 14% des jeunes de 15 à 19 ans ont déclaré avoir vapoté au cours des 30 derniers jours, et plus du tiers (35%) d'entre eux ont déclaré avoir essayé le vapotage à un moment au cours de leur vie. La popularité du vapotage est donc demeurée similaire, puisque ces taux étaient respectivement de 15% et 36% en 2019.

Parmi la tranche des 20 à 24 ans, la proportion des personnes ayant vapoté au cours des 30 derniers jours était semblable (13%), et près de la moitié (43%) ont déclaré avoir déjà essayé (15% et 48% en 2019).

Chez les 25 ans et plus, ils n'étaient que 3% à avoir utilisé un produit de vapotage au cours des 30 derniers jours, et 13% ont un jour essayé le vapotage.

Par plaisir ou pour réduire le stress

Les jeunes de 15 à 19 ans vapotaient parce qu'ils aimaient ça (27%), parce qu'ils voulaient essayer (26%) et pour réduire leur stress (23%). Chez les 20 à 24 ans, ceux qui vapotent le font par plaisir (24%) ou pour réduire leur stress (24%), mais aussi pour réduire l'usage du tabac ou arrêter de fumer (22%).

Quant aux Canadiens de 25 ans et plus qui vapotent, ils le font pour réduire leur consommation de tabac ou arrêter de fumer (53%).

«Le vapotage pour réduire le stress a augmenté chez les personnes de 20 à 24 ans, passant de 14% en 2019 à 24% en 2020, alors qu'il a légèrement augmenté chez les 15 à 19 ans et les 25 ans et plus», peut-on lire dans le rapport.

Baisse de l’usage de la cigarette

Un répondant sur 10 a dit fumer la cigarette de façon régulière, et les Canadiens de 25 ans et plus étaient près de trois fois et demie plus susceptibles de déclarer être fumeurs (11%) que ceux de 15 à 19 ans (3%).

Il s’agit d’une baisse générale de l'usage de la cigarette par rapport à 2019 chez les 25 ans et plus et les 15 à 19 ans (respectivement de 12% et de 5%).

Le recul le plus marqué a été enregistré chez les 20 à 24 ans: 8% ont déclaré qu'ils fumaient en 2020, comparativement à 13% en 2019.

Même si les produits de vapotage sont souvent utilisés pour réduire l'usage du tabac ou arrêter de fumer, «le vapotage peut avoir des effets négatifs, plus particulièrement chez les jeunes», souligne l’enquête.

Selon Santé Canada, la majorité des produits de vapotage contiennent de la nicotine et peuvent entraîner une dépendance. Le vapotage peut aussi accroître le risque d'exposition à d'autres produits chimiques nocifs.

L'enquête a été réalisée auprès de 8112 personnes en décembre 2020 et en janvier 2021.