/news/consumer
Navigation

Un recours collectif pour des frigos Samsung défectueux

samsung
Photo courtoisie Ce modèle de frigo Samsung est l’un des 56 compris dans la demande d’action collective.

Coup d'oeil sur cet article

Un couple convaincu que son réfrigérateur comporte un vice caché entame une action collective contre la compagnie Samsung parce que l’appareil payé plus de 2000 $ a cessé de fonctionner correctement après seulement quatre ans d’utilisation.

« La glace bloque le système de distribution de glaçons ce qui l’empêche de fonctionner correctement et produit des fuites d’eau à l’intérieur et l’extérieur du réfrigérateur », explique l’avocat chargé de la demande d’autorisation d’action collective, Jimmy Lambert. 

L’appareil haut de gamme en acier inoxydable muni de portes françaises, d’un tiroir congélateur inférieur, d’un tiroir de collation « Flex Zone » et d’un distributeur externe d’eau et de glaçons a coûté 2299,99 $. Acheté en décembre 2014, le frigo a toujours bien fonctionné jusqu’en 2019. 

« Mes clients doivent régulièrement briser la glace qui se forme avec un outil et des serviettes chaudes. Parfois, il faut même qu’ils débranchent le réfrigérateur pour lui permettre de dégeler », explique Me Lambert, dont la demande concerne les propriétaires de 56 modèles de réfrigérateur Samsung à portes françaises avec un distributeur d’eau et de glace externe. 

Problème connu 

Selon le recours déposé en Cour supérieure mercredi, la compagnie sud-coréenne est au courant du problème depuis 2015, mais continue de commercialiser ces appareils. 

« Comme Samsung connaît le problème et ne le divulgue pas, c’est un vice caché qui pourrait influencer le choix des clients dans leur magasinage », argumente Me Lambert. 

Il ajoute que l’électroménager n’est pas conforme non plus aux standards de la garantie légale de la Loi sur la protection du consommateur, qui stipule qu’un bien doit avoir une « durée de vie raisonnable compte tenu du prix payé ». 

« La jurisprudence pour un frigo de 1000 $ évoque une durée raisonnable d’utilisation de 15 ans », ajoute Me Lambert. 

Un recours similaire a aussi été entamé aux États-Unis. 

Samsung n’a pas répondu à notre demande de réaction.


Pour se joindre au recours : lambertavocatinc.com/recours-collectif-samsung