/news/coronavirus
Navigation

Vaccination: Christian Dubé donne l’exemple

Il a été vacciné contre le coronavirus jeudi à Montréal avec une dose de la pharmaceutique AstraZeneca

Coup d'oeil sur cet article

Le ministre de la Santé Christian Dubé a reçu une première dose du vaccin d’AstraZeneca jeudi au Palais des congrès de Montréal, où il a rappelé que le gouvernement devait prêcher par l’exemple.

• À lire aussi: Rares cas d’AVC avec les vaccins

• À lire aussi: Le vaccin d'AstraZeneca est «sûr et efficace», assure l’EMA

« Je suis très très content de l’avoir eu. Je pense qu’il est important pour notre gouvernement de montrer par nos gestes ce que nous recommandons à la population », a déclaré le ministre Dubé en mêlée de presse, quelques minutes après avoir été inoculé avec une dose de Covishield d’AstraZeneca.

« Je vais très bien, très très bien même, a insisté l’homme de 64 ans. J’ai eu un petit frisson tout à l’heure, mais [...] c’est vraiment un frisson de joie. »

Une douzaine de pays ont suspendu depuis la semaine dernière les injections d’AstraZeneca par précaution en raison de craintes liées à la formation de caillots sanguins.

Le Journal rapportait jeudi un premier cas semblable au Canada depuis le début de son utilisation à la fin février. Un patient de 79 ans de la Montérégie a été victime d’une thrombose veineuse cérébrale au cours des derniers jours, après en avoir reçu une dose samedi.

« Sûr et efficace »

Cet incident ne semble pas avoir découragé le ministre de la Santé qui n’entend pas réétudier le dossier AstraZeneca. 

« Il y a toujours un niveau de risque, mais [...] c’est trois ou quatre cas sur 100 000 », a nuancé le député de La Prairie, qui n’est pas le seul politicien à avoir voulu rassurer la population. 

Le ministre des Affaires étrangères du Canada, Marc Garneau, a aussi reçu une première dose d’AstraZeneca lundi, « sans effet secondaire ». 

Avec le masque obligatoire, impossible de savoir si le ministre de la Santé Christian Dubé souriait lorsqu’il a été piqué par l’aiguille lorsqu’il a reçu son vaccin d’AstraZeneca, jeudi, au Palais des congrès de Montréal.
Photo PC, Paul Chiasson
Avec le masque obligatoire, impossible de savoir si le ministre de la Santé Christian Dubé souriait lorsqu’il a été piqué par l’aiguille lorsqu’il a reçu son vaccin d’AstraZeneca, jeudi, au Palais des congrès de Montréal.

Puis, l’Agence européenne des médicaments a qualifié hier le vaccin de « sûr et efficace ».

D’ailleurs, selon le ministre Dubé, le Québec pourrait recevoir jusqu’à 20 % des 1,5 million de doses d’AstraZeneca que les États-Unis prêteront au Canada. 

« C’est à peu près 300 000 pour le Québec. Bien 300 000, on va le prendre », a-t-il fait valoir.

Surtout que le premier ministre François Legault a annoncé mardi que les 5 millions d’adultes québécois auraient reçu une première injection d’ici le 24 juin. Pour y arriver, il faudra administrer 50 000 vaccins par jour pendant 100 jours.

Lors d’une « journée comme aujourd’hui avec disons 35 000 doses, on n’est pas du tout en retard », a tenu à préciser M. Dubé, puisque la vaccination devrait « monter en puissance » en mai et en juin. 

Accidents thromboemboliques


Pfizer/BioNTech Moderna Covishield (AstraZeneca) Total
Accident vasculaire cérébral 4 1 1 6
Embolie pulmonaire 2 0 0 2
Total 6 1 1 8

À VOIR AUSSI      

Situation au Québec

En date du

Cas confirmés

Total

Décès

Total

Vaccins administrés

Total 84 837+ 9 264

Tests effectués

Total 5 195 725+ 35 114

Hospitalisations

Total

Soins intensifs

Total

Voir tous les chiffres