/opinion/columnists
Navigation

Fillette sexy sur Facebook: ça suffit!

Coup d'oeil sur cet article

Hier matin, une demande d’amitié Facebook attire mon attention. Sur la photo de profil, une jeune femme légèrement vêtue. C’est du spam, comme d’habitude. Mais je trouve que quelque chose cloche.

Maximum 13 ans

Je clique sur la photo en question. Elle est là, qui me regarde. Elle ne doit pas avoir plus de douze ou treize ans. Elle prend la pose et ses yeux pixélisés fixent l’objectif. Mon regard se détache de son microscule bikini pour s’attarder au message inscrit sous la photo : « salut les gars, si vous voulez rejoindre le groupe sexuel (...), il y a beaucoup de belles femmes dans ce groupe qui ont besoin de sexe ». Le tout est accompagné d’un lien sur lequel je ne clique évidemment pas.

Femme. Un mot sans doute utilisé pour ne pas alerter l’algorithme. Je signale la photo et le profil. Rapidement, Facebook me répond que la publication ne contrevient pas aux standards de la communauté. Pardon ?

Pourquoi ?

J’aimerais qu’on m’explique comment l’algorithme de Facebook peut savoir avec précision ma marque de voiture et sa couleur, mon salaire, même, et ne pas se rendre compte que des écœurants se servent de leurs plateformes pour vendre des corps d’enfants.

  • Écoutez l’entrevue de Paul Laurier, ex-enquêteur de la Sûreté du Québec et PDG de Vigiteck

J’aimerais qu’on m’explique comment ce même algorithme peut déceler le mamelon d’une femme qui allaite et censurer la publication. 

Sur Facebook, un mamelon c’est non, mais une enfant qui est là pour appâter les pédophiles, c’est oui ?

J’ai contacté Facebook pour essayer de comprendre. Contre toute attente, ils ont répondu très vite. « On prend ça très au sérieux », m’a répondu le représentant média à qui j’ai parlé. Il m’a promis qu’il me reviendrait pour me dire ce qui s’est passé, mais surtout comment ce type de contenu peut se retrouver sur leur plateforme.

Parce que si nous, comme usager, avons la responsabilité de signaler ces contenus, Facebook doit prendre sa part de responsabilité et agir.